×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Former une nouvelle génération de leaders

    Par L'Economiste | Edition N°:4613 Le 22/09/2015 | Partager
    Morocco Leadership Academy (MLA) ouvre dès octobre
    Des modules offerts dans des écoles publiques et privées
    Un livret du jeune leader distribué dans tout le Maroc et des associations coachées

    Rêver son avenir et vivre ses rêves, c’est la devise de Amine Zariat. Toutes ses ambitions, il les dessine sur un mur chez lui et y concentre toute son énergie. Une technique qu’il essaie d’apprendre à ses jeunes élèves pour les motiver et les encourager à se surpasser
     

    25 ans, et des rêves plein la tête. Mohamed Amine Zariat fait partie de ces jeunes qui aspirent à changer leur environnement, en fédérant d’autres jeunes autour de différents projets de développement. Pour cela, quoi de mieux qu’une académie de leadership. «A travers les tournées dans les villes que je réalise dans le cadre de la caravane de TIBU, et qui a touché 24.000 élèves, je constate que les jeunes manquent d’ambition, de modèles et de sources d’inspiration», relève Zariat, également président de TIBU. Cette association, qu’il a fondée en 2010, a pour objectif d’encourager le développement personnel à travers le sport, et plus particulièrement, le basketball. Elle prévoit de créer bientôt des centres de proximité dans des quartiers chauds de Casablanca en partenariat avec l’Education nationale.
    Morocco Leadership Academy (MLA), en préparation depuis deux ans, démarre dès début octobre. «Sa mission sera de transmettre aux jeunes les attitudes et outils à même de leur permettre de développer leur potentiel et leur esprit de leadership», explique Zariat. L’académie prévoit d’œuvrer à la fois dans le public et le privé. Pour commencer, quatre écoles publiques casablancaises bénéficieront gracieusement, une fois par semaine, de formations dans le leadership. «Mon rêve est que toutes les écoles publiques puissent intégrer ce programme, afin de faire émerger une nouvelle génération de leaders. Mais le challenge sera de former des formateurs», confie le jeune entrepreneur social. Le même programme sera proposé à des écoles privées, mais cette fois-ci, le service sera payant. En parallèle, l’académie espère attirer 80 jeunes de 12 à 16 ans pour s’inscrire à son centre, appelé à se transformer en campus dans les prochaines années, inspiré du modèle de l’African Leadership Academy en Afrique du Sud. En avril 2016, elle organisera un «leadership camp» en faveur de 100 jeunes participants de tout le Maroc. En juin de la même année, un «livret du jeune leader» sera distribué à grande échelle.  
    La MLA interviendra sur trois volets: l’engagement civique des jeunes, le leadership personnel et le développement à travers le sport. Avec  des modules sur le civisme et la patrie, le networking, le lancement de projets, la création de valeur, les plans de carrière,…  Ces mêmes modules seront aussi proposés à des écoles d’enseignement supérieur.
    La MLA s’attellera également à former quatre associations de jeunes dans différents domaines, afin de leur transmettre ses best practices et d’en faire des associations leaders à l’image de TIBU dans le basketball.
    Son ambition, devenir une référence en matière de leadership et de développement de talents, et promouvoir son concept à l’échelle africaine.

    Un CV bien garni

    Cela fait cinq ans que Mohamed Amine Zariat, ex-joueur international de basketball au Wydad Athletic de Casablanca (2003 à 2011), sillonne le Maroc à la rencontre des jeunes. Son ballon de basket à la main, il essaie de transmettre les «valeurs nobles» du sport à une jeunesse en mal d’inspiration et de motivation. En 2013, il a fondé la première académie du basketball au Maroc, qui aura son propre complexe en 2018. Il a ensuite lancé la première école de basket pour jeunes (8-16 ans) sur fauteuil roulant, TIBU HandiBasket. En parallèle, il a créé un département dédié à la vie estudiantine et aux activités para-universitaires au sein de l’Université Internationale de Casablanca (UIC), où il a chapeauté pendant 3 ans près de 600 étudiants. Depuis un an, il gère le même département à l’université Mundiapolis.
    Diplômé de l’ESG (bac+2 en gestion et finance), de l’université de Caen (licence en management des entreprises) et de l’Iscae (Master en management du sport), Zariat continue à développer ses compétences. En 2013, il a suivi le programme «International Visitor Leadership» du département des Affaires étrangères des Etats-Unis. Cette année, il a obtenu le certificat du «Séminaire résidentiel du Management & Leadership» de la célèbre Ecole Militaire de Saint-Cyr (Nantes). Il prévoit de postuler pour le programme de leadership de Harvard Business School, ainsi que pour le master spécialisé «leadership et projets innovants» de l’Ecole centrale de Casablanca. Le fondateur de TIBU et de MLA fait partie des «Espoirs Maroc 2014» de l’association TIZI. En 2012, il a été choisi parmi les Jeunes héros du Maroc par l’Usaid.

    Ahlam NAZIH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc