×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4431 Le 30/12/2014 | Partager

    ■ Elle accouche dans une rame de métro!
    Une jolie histoire de Noël aux Etats-Unis. Le 25 décembre, une Américaine a accouché d’un petit garçon… dans une rame du métro de Philadelphie en Pennsylvanie aux Etats-Unis! Il est aux alentours de 18h le soir de Noël lorsque deux policiers sont appelés en urgence: une jeune femme est sur le point de mettre au monde son enfant dans une rame de métro! Très vite, les deux agents se rendent sur place pour aider la jeune maman à accoucher, jouant ainsi le rôle de sage-femme tandis que le lieu a été provisoirement transformé en salle d’accouchement. Une expérience qui aurait pu mal tourner mais qui s’est dans l’ensemble bien déroulée. «Le cordon ombilical était un peu enroulé autour de son cou. Je l’ai enlevé, j’ai fait en sorte que tout soit bien», raconte Darell James, l’un des deux policiers. «J’espérais que la tournée serait tranquille», a expliqué de son côté le deuxième policier, le sergent Daniel Caban. «Au fond de moi, je priais pour qu’une équipe médicale arrive. Mais c’était une belle expérience», a-t-il ajouté. La mère et l’enfant ont par la suite été transportés à l’hôpital. Tous deux se portent bien. Les deux policiers leur ont même rendu visite.

    ■ Une maison de retraite pour les chevaux
    Incroyable mais vrai. A Gouzens, en Haute-Garonne, des chevaux vivent leurs vieux jours dans une maison de retraite qui leur est réservée ! Ils y ont été placés par leurs propriétaires, après une carrière souvent sportive. Le doyen de cette pension particulière a 33 ans. «Ce sont des chevaux qui ont tous fait une carrière», affirme Brigitte Grazide, propriétaire de la pension. «Arrive un moment où il est temps d’arrêter, d’être un peu plus tranquille», ajoute-t-elle. L’établissement comporte au total près de 32 résidents qui partagent leur vie entre l’écurie et la prairie. Par ailleurs, le fait de mélanger des chevaux plus jeunes et des plus âgés permet de maintenir la vivacité des plus vieux pensionnaires. Brigitte Grazide et son compagnon se consacrent à temps plein aux chevaux. D’autant plus que les propriétaires de ces derniers habitent souvent loin de l’établissement. Comme chaque année pour les fêtes, la propriétaire des lieux envoie une photo de chaque cheval «décoré» à son propriétaire.

    ■ Des robes conçues avec des… cheveux!
    Etonnant! Le Suisse Pablo Kumin est un coiffeur pour le moins particulier. Egalement créateur de mode, il utilise des cheveux pour concevoir des robes plutôt osées. Les œuvres de ce jeune homme de 23 ans, qui compte parmi les créateurs suisses les plus remarqués du moment, sont loin de passer inaperçues. Il tisse des vêtements avec des cheveux. Chaque pièce exige des centaines d’heures de travail et attire l’attention sur son activité principale : la coiffure. Au début, le jeune homme récupérait des cheveux coupés dans son salon. Aujourd’hui, un sponsor lui envoie des toisons rachetées dans des temples indiens avant d’être traitées. Les images de ses vêtements sont régulièrement publiées dans de nombreux magazines de mode.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc