×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Economie Internationale

Les touristes dépensent à nouveau

Par L'Economiste | Edition N°:4278 Le 19/05/2014 | Partager
Les recettes en hausse de 5% en 2013
La moitié de la croissance émane de la Chine, du Brésil et de la Russie

LE tourisme mondial se porte bien. Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), les recettes générées  par les touristes entre l’hébergement, l’alimentation, les loisirs, les achats et autres services  auraient progressé de 5% pour atteindre 1.159 milliards de dollars en 2013. Un dynamisme lié à la croissance des arrivées de touristes internationaux  à 1,087 milliard pour la même année.
C’est en Asie Pacifique que la croissance a été la plus rapide avec une augmentation de 8% en 2013. Cette région, qui représente 31% des recettes touristiques, a accru ses revenus de 30 milliards de dollars, les hissant à 359 milliards de dollars. Viennent ensuite les Etats-Unis  avec une hausse de 6% et l’Europe qui, elle, a vu ses recettes croître de 4% pour la même année. 
L’Europe se taille «la plus grosse part du gâteau» selon l’OMT. Elle absorbe 42% de l’ensemble des recettes du tourisme international, avec 35 milliards de dollars supplémentaires, engrangeant ainsi 489 milliards de dollars. Les Etats-Unis ont réalisé 229 milliards de dollars de recettes. Au Moyen-Orient, les recettes touristiques totales sont estimées à 47 milliards de dollars et en Afrique  à 34 milliards de dollars.
Depuis quelques années, les économies émergentes de la Chine, la Russie et le Brésil propulsent le tourisme émetteur. Elles génèrent la moitié de l’augmentation des dépenses touristiques. En 2013, ces trois marchés émetteurs représentent 40 milliards de dollars sur  les 81 milliards des dépenses additionnelles du tourisme international. Les économies avancées ont une performance comparativement plus modeste, à l’exception de l’Australie où les dépenses ont augmenté de 9%. La France, avec une augmentation de ses dépenses de 5%, semble relever la tête après une année 2012 morose tandis que les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Canada ont vu leurs dépenses augmenter de 2 à 4%.
Le tourisme  mondial représente 28% des exportations de services et 6% de l’ensemble des exportations.  Ce secteur se situe ainsi à la cinquième place des exportations derrière les carburants, les produits chimiques, l’agroalimentaire  et l’industrie automobile.  Dans de nombreux pays en développement, il est en première position.


Sarrae BOUAYAD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc