×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4275 Le 14/05/2014 | Partager

    • Logistique: 7 conventions signées
    Comme nous vous l’annoncions dans notre édition du 9 mai, de nouveaux contrats d’application adossés à la stratégie logistique 2014-2020 ont été signés devant le Souverain, hier mardi 13 mai à Mohammedia.
    Des conventions ont également été paraphées notamment pour la mobilisation du foncier nécessaire à la construction des plateformes logistiques. H.E.
    • Conseil de gouvernement
    Le Conseil de gouvernement, qui se tiendra demain jeudi 15 mai, examinera plusieurs projets de décrets, dont ceux relatifs à la création d’une commission nationale de coordination de l’hydrographie, de l’océanographie et de la cartographie des fonds marins et à l’échange électronique de données juridiques. Le projet de loi sur l’accord maroco-qatari relatif au transport aérien est également à l’ordre du jour. H.E.
    • Pour le CMC, la croissance sera de 2,6%
    Dans sa traditionnelle note du printemps, le Centre marocain de conjoncture (CMC) estime que le taux de croissance ne dépasserait guère 2,6% en 2014. Deux points en dessous de la performance de l’année dernière (4,8%).
    Le CMC explique ce tassement de la croissance du PIB par le repli de la production agricole et le ralentissement dans les secteurs industriels. A.S.
    • Guide des incitations fiscales
    La direction générale des impôts a mis en ligne, mardi 13 mai, un recueil des incitations fiscales en vigueur en 2014. Le document décrit les avantages prévus dans le code général des impôts ainsi que la fiscalité locale. Les dispositions sont classées par secteur tel que l’export, le transport, les mines, l’industrie touristique, l’immobilier, l’agriculture…  H.E.

    • Attijariwafa bank à «conserver» pour Upline
    Upline Group recommande de conserver la valeur d’Attijariwafa bank dans les portefeuilles. Cette prévision repose sur un cours cible aboutissant à 328 DH. Le cours de clôture de la bancaire s’est établi à 314,80 DH au terme de la séance du 13 mai, ce qui représente un potentiel en hausse de 4%. A.Lo.

    • Attijariwafa bank et Banque Postale consolident leur partenariat
    La Banque Postale française et Attijariwafa bank renforcent leur partenariat. A travers cet accord, les deux institutions développeront conjointement une offre destinée aux Tunisiens résidant en France. Le produit sera inspiré de celui proposé à la diaspora marocaine. Egalement, une offre de bi-bancarisation sera lancée en France et en Tunisie, avec la mise en place d’un nouveau service de transfert vers la Tunisie nommé Trans’Med. A.Lo.

    • Le CDVM partage son expertise avec la Cosumaf
    Le gendarme de la Bourse maintient son engagement pour la coopération Sud-Sud en matière de régulation financière. Il vient d’ailleurs de dépêcher une équipe d’experts au Gabon pour mener une mission d’assistance technique au profit de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF). L’équipe assistera ses homologues dans la structuration et la conduite d’une mission de contrôle et d’organisation générale auprès des structures de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC). Cette mission dure trois semaines. M.A.B.

    • Téléphonie: 45 milliards de minutes en 2014
    L’usage des téléphones portables ne cesse de grimper. L’ANRT prévoit la consommation de près de 45 milliards de minutes pour cette année, contre 40 milliards en 2013. En 2010, le total des appels ne dépassait pas 10 milliards de minutes. Pour rappel, le prix des communications est passé en l’espace de 3 ans de 1,4 dirham la minute à 34 centimes. A.Na.    

    • Télécoms: 2 milliards de DH pour l’éducation
    Le Fonds du service universel des télécommunications (FSUT), financé par les opérateurs télécoms à hauteur de 2% du chiffre d’affaires, a également servi à financer des projets liés à l’éducation, dans le cadre du plan Maroc Numeric. Ces dernières années, le fonds y a consacré 2 milliards de DH. A.Na.

    • Casablanca: Enfin la desserte nord?
    Un accord a été signé, hier mardi 13 mai à Mohammedia, pour la construction de la desserte nord, entre la zone logistique de Zenata et le port de Casablanca. Le tronçon maritime d’environ 5 km est déjà en construction pour un budget de 700 millions de DH. La desserte nord a pour objectif de permettre aux poids lourds de relier directement Zenata sans passer par le centre-ville. H.E.

    • 3 entreprises récompensées par la CGEM
    La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a décerné son label Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) à trois entreprises, en reconnaissance de leur engagement en la matière. Il s’agit de deux filiales du groupe Cosumar ainsi que le laboratoire pharmaceutiques Cooper Pharma. Cette distinction a été attribuée sur la base des 9 actions de la charte de la RSE dont le respect des droits humains, l’amélioration des conditions d’emploi, la prévention de la corruption et la protection de l’environnement. M.T.

    • Nouvelle altercation à la Chambre des représentants
    La tension est montée d’un cran lors de la dernière séance des questions orales à la Chambre des représentants, suite à une nouvelle altercation entre Mustapha Ramid et Hasna Abouzayd, députée USFP. Différents chefs de groupes de l’opposition sont montés au créneau pour critiquer la position de certains ministres, dont Ramid, qui «veulent contrôler les parlementaires en faisant référence aux mandats gouvernementaux de leurs partis». Néanmoins, Habib Choubani, ministre des Relations avec le Parlement, a estimé que «le bon déroulement de ces séances est une responsabilité partagée, soulignant qu’il faut distinguer entre la mission de contrôle du gouvernement et les déclarations entrant dans le cadre des débats politiques». M.A.M.

    • Ramid contre la suppression de la peine de mort
    Pour Mustapha Ramid, la suppression de la peine de mort n’est pas une priorité pour le gouvernement. Il a souligné qu’aucune disposition dans les instruments internationaux ne rend obligatoire cette suppression. Même les dispositions constitutionnelles relatives au droit à la vie ne constituent pas, selon lui, une base pour décider l’abrogation de cette peine. Pour lui, le gouvernement a fait le choix de réduire le nombre des crimes punis par la peine de mort, comme cela a été fait dans le nouveau projet de loi sur la justice militaire, où ils ont été ramenés de 16 à 4 seulement. M.A.M.

    • Régression des libertés: Ramid reconnaît l’existence de violations
    Interpellé par les députés de l’opposition sur les régressions en termes de droits et libertés, Mustapha Ramid s’est voulu plutôt rassurant. S’il a refusé de reconnaître l’existence d’un recul dans ce domaine, il a toutefois admis la persistance de certaines violations, «dont les auteurs doivent être sanctionnés». Le ministre de la Justice n’a pas hésité à tirer à boulets rouges sur certains députés de l’opposition, notamment de l’USFP, en estimant que «le domaine des droits et libertés a connu de grandes avancées en comparaison avec ce qui se passait lors de leurs mandats». M.A.M.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc