×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Le secteur de la pharmacie en ébullition

Par L'Economiste | Edition N°:4261 Le 23/04/2014 | Partager
Novartis a annoncé plusieurs opérations avec GSK et Eli Lilly
Pas d’impact sur le marché marocain
Des OPA moyennant de gros budgets

Après des accords conclus avec le britannique GlaxoSmithKline et l'américain Lilly, le groupe suisse Novartis a annoncé un vaste programme de remaniement de ses activités. Hier matin, l'action d’AstraZeneca (groupe pharmaceutique britannique) bondissait  après les informations de presse sur l'intérêt de son rival américain Pfizer

Portée par le secteur pharmaceutique, la City a poursuivi hier 22 avril, son rebond. Plusieurs firmes internationales (dont les filiales présentes au Maroc) ont dopé le marché boursier. A commencer par l'action d’AstraZeneca (groupe pharmaceutique britannique) qui bondissait, hier matin, à la Bourse de Londres après les informations de presse sur l'intérêt de son rival américain Pfizer. Des avances qu’auraient repoussées Astra!
En attendant, les OPA (offre publique d’achat) fleurissent à nouveau.  Le laboratoire pharmaceutique canadien Valeant a lancé une offre de quelque 45 milliards de dollars sur le fabricant californien du Botox Allergan. Il est associé dans cette affaire à l'investisseur américain Bill Ackman. Plus concrètement, des accords ont été scellés, hier matin, entre de grands labos. Quatre opérations ont été annoncées par Novartis: trois avec GSK et une avec Eli Lilly. Dans le détail, Novartis va acheter l'activité oncologie (médicaments anti-cancer) de GSK pour un montant de 14,5 milliards de dollars (auquel pourra s'ajouter 1,5 milliard en fonction des performances). Le laboratoire suisse va dans la foulée vendre au groupe britannique son activité vaccins (à l'exception des anti-grippaux) pour 7,1 milliards de dollars. De plus, il va créer avec lui une coentreprise dans les produits vendus sans ordonnance. La restructuration du portefeuille de Novartis prévoit également la vente des activités santé animale du laboratoire suisse à l'américain Lilly. Montant:  5,4 milliards de dollars. Pour le management de GSK, «les opportunités d'accroître la taille et de regrouper des actifs de grande qualité dans les vaccins et la santé grand public sont rares». «Grâce à cette transaction, nous allons renforcer deux de nos divisions clés et créer de nouvelles options afin d'augmenter la valeur pour nos actionnaires», s'est félicité le DG de GSK, Andrew Witty. Des satisfécits relevés aussi auprès du patron de Novartis : «Avec l'accord de co-entreprise avec GSK, Novartis crée un acteur global dans le secteur de la santé grand public», a assuré Joe Jimenez. Cette joint-venture devrait symboliser des ventes de l’ordre de 10 milliards de dollars. Novartis détiendra une part de 36,5% du capital, ainsi que 4 des 11 sièges du conseil d'administration.
Pas d’impact non plus sur les ressources humaines:  «Ces emplois seront préservés», a assuré Jimenez. En Suisse, Novartis occupe quelque 15.000 personnes sur les 138.000 environ qu'il compte dans le monde. Au Maroc, aucun impact n’est relevé. Contacté par L’Economiste, Mehdi Zaghloul, DG de Novartis Maroc, a fait savoir «qu’il n’y aurait pas d’impact sur le marché local, surtout que la division animale n’est pas présente au Royaume». Côté business, «une continuité sera assurée dans les portefeuilles avec une force dans les services oncologie», a souligné Zaghloul.
Quid du timing? Les trois opérations avec GSK devraient être bouclées à la fin du premier trimestre 2015. Elles doivent attendre l'accord des actionnaires des deux groupes et obtenir finalement  le feu vert des autorités de la concurrence.

Fatim-Zahra TOHRY

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc