×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Europe

ALE Europe-Etats Unis
Les OGM plombent les négociations

Par L'Economiste | Edition N°:4218 Le 21/02/2014 | Partager
Le prochain round fixé du 10 au 14 mars
L’omerta entourant les discussions critiquée

Les rencontres entre Micheal Froman, représentant américain au Commerce, et Karel De Gucht, commissaire européen au Commerce, se suivent et se ressemblent sans qu’aucun progrès n’apparaisse sur le fameux accord de libre-échange transatlantique

LA quatrième session de négociation sur un accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Union européenne (UE), qui se tiendra à Bruxelles du 10 au 14 mars prochain, promet d’être houleuse (tractations qui durent depuis huit mois maintenant). Le commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht, et le représentant américain au Commerce, Micheal Froman ont convenu d’aller plus vite.
«Quand nous avions amorcé ces négociations, nous savions qu’elles ouvriraient de grandes perspectives, mais comporteraient aussi quelques défis», commente Froman. Déjà mis à mal par les révélations sur l’espionnage à grande échelle des autorités et citoyens européens par les services secrets américains, le «Partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement» (TTIP) bute maintenant sur d’autres obstacles.
Mais la volonté politique est manifeste entre les deux parties: «Nous faisons des progrès conséquents, je dirais même que nous faisons des progrès plus conséquents que ceux que nous faisons d’habitude dans des négociations commerciales, qui ne sont jamais faciles», déclare Karel De Gucht. Les vraies difficultés débuteront sur la table des négociations, outre la peur d’un abaissement des standards européens en matière de sécurité et protection des consommateurs, motif de discorde récurrente entre les deux parties, ou la question des marchés publics. 95% des commandes publiques européennes sont ouvertes aux entreprises étrangères, alors que ce taux n’est que de 30% aux Etats-Unis. Le sujet explosif sur les produits alimentaires génétiquement modifiés s’ajoute à cette liste de différends.
«Que l’on soit bien clair là-dessus: la question du bœuf aux hormones ne fait et ne fera l’objet d’aucune discussion dans le cadre des négociations commerciales entre l’Union européenne et les Etats-Unis», a assené le commissaire européen, rappelant que les lois européennes étaient claires sur la question. La culture d’OGM est strictement encadrée en Europe.
Le huis clos dans lequel ces négociations se poursuivent a été critiqué. Le négociateur européen a de son côté réaffirmé la détermination des Etats-Unis à parvenir à un accord «ambitieux, détaillé et durable», tout en respectant les réglementations et en informant les opinions publiques des deux parties. «Avant les prochains pourparlers, nous publierons un document qui décrira nos objectifs de négociations en langage clair», a assuré le représentant américain au Commerce. «Et nous publierons des mises à jour écrites après chaque round de négociations», a-t-il promis.
D’autre part, Barack Obama n’a toujours pas obtenu, au Congrés, la «fast track» lui donnant la possibilité de négocier librement puis de soumettre aux parlementaires, à l’issue des négociations, l’accord final pour l’approuver sans leur offrir la possibilité de l’amender.  
Le prochain round de discussions, qui se déroulera la semaine du 10 mars à Bruxelles, sera suivi le 26 mars d’une rencontre au sommet entre le président de la Commission européenne, Manuel Barroso, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et le président américain, Barack Obama.


Amine ATER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc