×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4074 Le 15/07/2013 | Partager

• Bac: Mesures disciplinaires contre 19 professeurs
Plus de 19 professeurs dans le centre d’examen à Er-Rachidia ont refusé de participer aux examens de 2e session du baccalauréat selon le ministère de l’Education nationale. Un autre professeur à Laâyoune a été pris en flagrant délit de communiquer verbalement les réponses aux candidats. Il s’agissait d’une épreuve portant sur l’histoire-géographie. Le ministère a pris toutes les dispositions légales contre les professeurs concernés pour non-respect du devoir professionnel.
• 20 millions d’euros pour les petits agriculteurs
Une ligne de crédit concessionnelle de 20 millions d’euros a été accordée à «Tamwill El Fellah» (filiale du Crédit Agricole) par l’Agence française de développement (AFD). Objectif: améliorer l’accès au financement des investissements agricoles de quelque 2.000 bénéficiaires, et augmenter le taux de bancarisation du monde rural. Un centre d’études et de recherches du Crédit Agricole permettra, sur subvention de l’AFD, de suivre l’impact de Tamwill El Fellah. Concomitamment, une subvention de 300.000 euros a été accordée au Crédit Agricole.

• Notation confirmée pour BMCI Trésorerie
Fitch Rating confirme la note de BMCI Trésorerie. Le maintien de la note de l’OPCVM monétaire, qui est la plus élevée à être affectée à un fonds du marché monétaire au Maroc, indique, selon l’agence d’évaluation financière, «une capacité extrêmement forte à préserver le capital et fournir des liquidités aux actionnaires en limitant le risque de crédit, de marché et de liquidité, par rapport à tous les autres placements à court terme au Maroc».     

• Nouvelles nominations
Le Conseil de gouvernement a approuvé 4 nouvelles nominations à de hautes fonctions. Ainsi, Fouad Ziyani occupe désormais le poste de directeur technique et du contrôle au ministère de l’Energie. De son côté, Adil El Oufir va chapeauter la direction des ressources humaines au département  de l’Agriculture. Les autres nominations concernent  l’Enseignement supérieur avec Abdelhaq Mouradi, placé à la tête de la direction scientifique et de la créativité, et Mohamed Abou Saleh au poste de directeur de l’enseignement supérieur.  Au ministère  du Tourisme, Tarik Seddik a été nommé directeur de la stratégie et de la collaboration.

• Conseil de gouvernement: Les textes approuvés
Le dernier Conseil de gouvernement a adopté deux projets de décret. Le premier  définit les conditions et les modalités de gestion administrative, technique et financière des Fonds du travail de la Caisse nationale de retraites et d’assurances. Le deuxième modifie et complète les deux décrets portant statut des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur et des établissements de formation des cadres. Le Conseil a également examiné le projet de stratégie du développement du secteur minier. (voir aussi page 18).

• Edition spéciale des Jeudis des PME
La formule, initiée par le Centre régional d’investissement (CRI) de Casablanca, accroche: les Jeudis de la PME. Le principe consiste à faire rencontrer l’offre publique disponible avec les chefs d’entreprise de la région. Trois mois après son lancement, Hamid Belfdil, patron du CRI Casablanca, en concertation avec le wali du Grand Casablanca, Mohamed Boussaïd, lance une édition spéciale des Jeudis de la PME le 25 juillet courant à Casablanca.

• Les TPE négocient un pack assurance
La Confédération marocaine des TPE est actuellement en négociation avec un groupe d’assurances pour la conclusion d’une convention permettant aux petites structures de bénéficier d’un pack assurance. La Confédération espère décrocher un produit couvrant à la fois l’automobile, les accidents de travail, la maladie et la retraite. Les négociations durent depuis près de 8 mois.  

• Le procès de la casse reprend 
Le procès de la casse reprend demain mardi 16 juillet à la Cour d’appel de Casablanca. Sa chambre criminelle statue en 1er ressort dans cette affaire qui compte 135 accusés. Ils devraient, chacun en ce qui le concerne, répondre à plusieurs chefs d’accusation: vols qualifiés, coups et blessures avec armes, état d’ivresse publique, consommation de drogue, pillage, destruction de biens d’intérêt public… Le procès a été reporté à plusieurs reprises. En cause, les avocats commis d’office boycottent les audiences. Ils font suite à une décision prise en mai 2013 par l’Association des barreaux du Maroc. Pour débloquer la situation, certains avocats ont pris finalement la relève pour défendre les accusés bénéficiant d’une assistance judiciaire. Les débats de fond seront fort probablement entamés ce mardi. L’Office national des chemins de fer et Casa Transport se sont portés partie civile. Ce grand procès fait suite aux troubles qu’a vécus Casablanca le 11 avril 2013 à l’occasion du match de football opposant le Raja au FAR.

• Contentieux administratif: 6.000 affaires jugées en 2012
En 2012, la Cour d'appel administrative de Rabat a jugé près de 6.000 affaires. Sachant que  11.115 dossiers ont été enregistrés auprès de cette juridiction qui statue sur les recours pour abus de pouvoir, contentieux fiscaux, l'expropriation pour cause d'utilité publique... Cinq tribunaux relèvent de sa juridiction: Rabat, Casablanca, Meknès, Fès et Oujda. C’est la métropole économique qui enregistre le plus grand nombre d’affaires (6.638), suivie par la capitale (4.912 affaires), Meknès (3.083), Fès et Oujda. Même classement en matière d’affaires jugées: 6.957 à Casablanca. Par ailleurs, la Cour de cassation dispose d’une chambre administrative qui juge en dernier ressort le contentieux qui lui est soumis.

• Sindibad: L’affaire des squatteurs au tribunal
L’affaire des 9 agents des forces auxiliaires et policiers qui squattent le site du futur parc de loisirs et d’attractions, Sindibad, n’est toujours pas résolue (voir L’Economiste du 17/06/2013). Le Haut commissariat aux eaux et forêts, propriétaire du foncier, a récemment engagé une procédure en référé pour occupation illégale de biens d’autrui. Le tribunal correctionnel d’Aïn Sbaâ de Casablanca «devrait se prononcer sur cette requête dans un mois», selon des sources proches du dossier. 

• Snep: 250.000 DH de jetons de présence
  Après avoir renoncé à leurs rémunérations l’an dernier suite à la pression des petits porteurs (cf. L’Economiste du 5 juin 2012), les administrateurs de Snep sont assurés cette année de toucher leurs jetons de présence. En effet, l’assemblée générale a entériné toutes les résolutions du Conseil d’administration de la société parmi lesquelles l’attribution aux administrateurs d’une somme globale de 250.000 DH en dépit d’une perte de plus de 31 millions de DH.

• Equipement: Plan routier 2015-2035
Le ministère de l’Equipement et du transport vient de présenter une stratégie globale  d’aménagement en matière d’infrastructures routières à l’horizon 2035. Le plan Routes s’articule autour de 4 axes stratégiques, à savoir la maintenance routière, la modernisation du réseau, la conception d’une nouvelle génération de routes de proximité au service des populations isolées et la finalisation de la 2e phase du Programme national des routes rurales. Il vise aussi à optimiser la qualité du réseau, améliorer le maillage et la sécurité, encourager les projets routiers et accompagner le développement des pôles urbains.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc