×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4064 Le 01/07/2013 | Partager

    • Toutes les instances de l’Istiqlal pour la sortie du gouvernement
    Le Comité central de l’Istiqlal, qui s’est réuni samedi dernier à Rabat, a décidé de passer à la vitesse supérieure. Cette instance a appelé à accélérer la mise en œuvre de la décision de quitter le gouvernement, prise par le Conseil national le 11 mai dernier. La balle est dans le camp de Abdelilah Benkirane qui devra former une nouvelle majorité s’il ne répond pas aux attentes de l’Istiqlal. 

    • Crise gouvernementale: Benkirane attend les choses officielles
    Côté PJD, le parti se dit prêt à toutes les éventualités, dans l’intérêt supérieur du pays. Abdelilah Benkirane évacue toute crise, en martelant que le gouvernement et le Parlement fonctionnent normalement. Il ne peut rien dire tant que la démission des ministres n’a pas été déposée. C’est à partir de ce moment que le chef du gouvernement décidera de la conduite à tenir. Devant les conseillers du parti dimanche dernier, il s’en est pris à «ceux qui seraient derrière Hamid Chabat, qui veulent faire revenir le Maroc en arrière, en construisant un système comme celui de Benali en Tunisie, basé sur le despotisme», a-t-il dit. Pour lui, sous les cendres du mouvement du 20 février, il reste encore des braises.

    • Crédits: La croisance se réduit
    L'encours des prêts bancaires a totalisé 705 milliards de DH à fin mai, en hausse de 3% sur un an. Il était en progression de 3,9% à fin avril. Bank Al-Maghrib table sur une croissance comprise entre 5 et 6% du crédit pour toute l'année. A fin mai, les crédits de trésorerie ont augmenté de 5,2%. Les prêts immobiliers et de consommation affichent des hausses respectives de 6,7 et 6,5%. En revanche, les prêts destinés au financement des investissements des entreprises sont en recul de 2,2%. Les créances en souffrance ont de leur côté bondi de 12%.

    • La dette extérieure publique en légère hausse
    A fin mars 2013, le stock de la dette s’est établi à 216,6 milliards de DH, soit une hausse de 3,9% par rapport à fin 2012. Dans le détail, la dette du Trésor a connu un recul de 1,4 milliard de DH, tandis que celle des entreprises et établissements publics (EEP) a augmenté de 5,3 milliards. Concernant les tirages sur emprunts extérieurs publics, ils ont atteint un volume de 7,4 milliards de DH. Quelque 6,8 milliards de DH ont été affectés à l’accompagnement de l’effort d’investissement des EEP, et 0,6 milliard est au financement des projets du budget.

    • Libye: Un partenariat, en attendant les affaires
    L’association Amal Entreprises vient de signer une convention de partenariat avec la Chambre économique mixte maroco-libyenne qui refait surface après s’être éclipsée. L’accord prévoit la promotion des échanges économiques entre les PME marocaines et libyennes via des projets communs.

    • OCP cherche un groupement d’architectes et d’urbanistes
    Pour une étude urbanistique du pôle urbain de Mazagan, le groupe OCP lance une consultation pour la sélection d’un groupement d’architectes, d’urbanistes et de paysagistes. Le dossier, composé de son règlement et de son cahier des charges, peut être retiré au siège.  Les offres doivent être déposées au plus tard le 24 juillet 2013 avant 16h.

    • Un Marjane pour Larache
    La ville de Larache devra accueillir avant la fin de l’année un centre commercial de l’enseigne Marjane. Les travaux de construction devront démarrer dès cette semaine avec un investissement prévu de 59 millions de dirhams. Le projet est situé sur un terrain d’une superficie de près de 5 hectares.  Ce nouveau centre commercial comprendra un hypermarché de 4.200 m², une galerie marchande de 22.00 m² comprenant 6 commerces et un parking d’une capacité de 400 places. Selon le management, l’ouverture de ce centre commercial permettra la création de 300 emplois directs et indirects.

    • Baisse et stagnation des prix à la production
    L’indice des prix à la production à fin mai enregistre des performances négatives. Une régression de 2,5% dans le secteur des industries manufacturières du fait, entre autres, de la baisse de 5,8% dans le raffinage de pétrole, de 5% dans l’industrie chimique et de 0,4% dans le travail des métaux. Les industries extractives ont elles aussi enregistré une baisse de 0,3%, à cause notamment d’une baisse de 0,5% des prix des autres industries extractives (le bitume). L’indice publié par le Haut commissariat au plan (HCP) fait ressortir une stagnation dans le secteur de la production et distribution d’électricité et d’eau.
    • Les perspectives de croissance selon le CMC
    Quelles voies de redressement pour une meilleure compétitivité? Le Centre marocain de conjoncture (CMC) tente d’y répondre dans son rapport annuel sur l’état de l’économie nationale.
    A l’occasion de la parution de ce rapport, le CMC organise un débat sur les perspectives de croissance et les voies d’amélioration de la compétitivité, le mercredi 3 juillet à l’hôtel Husa à Casablanca, anciennement Holiday In.
    • Industrie pharmaceutique: Le saoudien Acdima se renforce au Maroc
    Après son usine de Tanger où Acdima fabrique des médicaments, essentiellement des génériques, sous la marque Ipharma, la zone industrielle de Berrechid l’intéresse. Le groupe saoudien vient en effet de lancer un appel d’offres de conception de projet pour la construction de sa deuxième plateforme industrielle de production de médicaments au Maroc. Ce projet, essentiellement dédié dans un premier temps à la fabrication de médicaments solides, sera déployé sur 1,5 ha pour un investissement de plus de 100 millions de DH. L’usine devrait entrer en production en 2015.

    • L’Asmex lance le débat sur la défense commerciale
    Dans ce contexte de crise régionale et mondiale, la défense commerciale est plus que jamais d’actualité. L’Association marocaine des exportateurs (Asmex) lance le débat sur le sujet. Une rencontre sera organisée le 5 juillet à Casablanca, en présence des ministres de l’Industrie, Abdelkader Amara, de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka, et celui chargé des Affaires générales, Najib Boulif. La patronne des patrons, Miriam Bensalah, ainsi que d’autres intervenants prendront également part à cette rencontre.   

    • Un 1er laboratoire euromaghrébin à distance
    Le premier laboratoire euromaghrébin à distance a été inauguré, vendredi, à la faculté poly-disciplinaire de Khouribga, relevant de l'Université Hassan 1er de Settat, dans le cadre du projet e-sciences "réseau maghrébin de laboratoires à distance", financé par l'Union européenne. Ce laboratoire, le 1er du genre aux niveaux maghrébin et africain, s'inscrit dans le cadre du programme "Tempus IV" pour la période 2012-2015, d'un budget de 1 million d'euros, dont la finalité est la création d'un réseau efficace de 7 laboratoires à distance en France, Autriche, Roumanie, Grèce, Algérie, Tunisie et au Maroc.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc