×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Forum des pays arabes
    Méga investissements au Maroc ou juste effet d’annonce?

    Par L'Economiste | Edition N°:4027 Le 09/05/2013 | Partager
    100 milliards de dollars à injecter sur la prochaine décennie
    C’est ce que promettent les hommes d’affaires des Pays du Golfe
    Les pays du Golfe représentent déjà un tiers des IDE

    Bel effet d’annonce que celui des hommes d’affaires arabes réunis à Tanger lors du Gulfinvest, forum des Investisseurs du Golfe Arabe, mais cela se traduira-t-il rééllement sur le terrain? Le président de l’Union des chambres de commerce arabes, Khalil Abdullah Khanji a annoncé durant la séance de clôture que selon ses prévisions les investissements au Maroc des pays du Golfe pourraient atteindre les 100 milliards de dollars durant les dix prochaines années. Ceci suppose une hausse notable des montants actuellement consentis par ces pays qui pourraient être multipliés par huit. Selon le schéma présenté par Khanji, la montée en charge se ferait de manière graduelle, à un rythme modéré lors des 5 prochaines années, pour s’accélérer par la suite. Khanji assure aussi que dans l’actualité, le volume d’investissements est limité du fait de la crise économique qui sévit actuellement dans le monde et qui n’épargne pas les Pays du Golfe.
    L’intervention du responsable arabe était une réponse directe à la demande du ministre du Commerce et de l’Industrie Abdelkader Amara de voir les investissements arabes se mettre au niveau de ceux des autres pays, surtout européens. Ce dernier, qui intervenait lors de la séance de clôture du Forum, a vivement appelé à un accroissement des investissements arabes au Maroc. «Les pays du Golfe Arabe participent pour environ un tiers des investissements directs privés», a annoncé le ministre, insistant que d’autres pays tels la France et Renault ont fait confiance au Maroc, et que les pays frères du Golfe n’en fassent pas autant sinon plus. Industrie automobile, aéronautique, D’autant plus que le Maroc est actuellement une plate-forme d’exploitation permettant de partir à la conquête d’un marché global de plus d’un milliard de consommateurs en vertu des accords de libre échange. D’autre part le ministre a rappelé le ‘know how’ marocain accumulé dans le continent africain et qui ciblera aussi dorénavant les pays de l’Afrique. Le Maroc peut servir en effet de poste avancé pour la prospection et l’investissement dans ces pays d’Afrique qui disposent d’un fort potentiel de croissance, conclut Amara.
    L’Union des chambres de commerces des pays du Golfe Arabe a aussi annoncé son intention de mettre en place un fonds de soutien pour l’agriculture et la sécurité alimentaire pour le Maroc. Ce dernier est en discussion avec des responsables au Maroc et devrait disposer d’un fonds de près d’un milliard de dollars. Une idée qui si elle se concrétise pourra épauler le Maroc dans le cadre de son Plan Maroc Vert.

    Le Gulfinvest s’installe à Tanger

    Selon les organisateurs de l’événement, le Forum de l’Investissement arabe à Tanger pourrait dès l’année prochaine s’installer définitivement à Tanger. Le Forum optera par une plus grande régularité, la dernière édition s’est tenue à Skhirate en 2009 et devrait s’installer de manière définitive à Tanger. Le Forum viendra ainsi enrichir l’agenda de la ville en événements de taille comme le Medays par exemple. Le Forum s’est aussi caractérisé par la signature de plusieurs accords de coopération entre la chambre de commerce du Bahrein et celle de Tanger ainsi que par un accord préliminaire pour le jumelage des deux villes de Tanger et de Manama, capitale de Bahrein. Les femmes investisseurs ont également signé un accord de coopération avec leurs homologues marocaines.

    Ali Abjiou

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc