×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:3970 Le 18/02/2013 | Partager

• Vivendi : Etissalat négocie un prêt pour IAM
Abu Dhabi Telecom négocie auprès de plusieurs banques un prêt de 67 milliards de DH pour le rachat des 53% des parts de Vivendi dans Maroc Telecom. Si elle l’obtient, ce sera l’un des plus importants prêts du Golfe pour ce type d’opération en 6 ans. 

 

• S&P: Investment grade confirmé pour BCP
Standard & Poor’s confirme «l’investment grade» de BCP. L’agence d’évaluation financière confirme ainsi pour la 4ème année consécutive la note de la banque. S&P base en partie son évaluation sur «la forte  flexibilité financière grâce au Fonds de Soutien alimenté par la BCP et les Banques Populaires Régionales». A cela s’ajoute, «la position du groupe en matière de risque jugée adéquate», par l’agence.

 

• La Banque Mondiale appuie la gestion des déchets
Coup de pouce de la Banque Mondiale à la gestion des déchets ménagers.  L’institution financière a approuvé un prêt de 1 milliard de DH destiné à la réforme du secteur des déchets solides au Maroc. Ce prêt, qui est le 3e prêt en la matière, permettra au Royaume de renforcer la redevabilité sociale et ce, grâce à un suivi régulier des services de gestion des déchets solides. Plus de 70.000 emplois seront créés, grâce à des activités génératrices de revenus.

 

• Nouvelle affaire de notaires voyous!
Les dirigeants de la société Simdal n’en reviennent toujours pas. Ils ont conclu en octobre 2012 une transaction immobilière en acte notarié, mais à ce jour, l’opération n’a jamais abouti. Alors qu’ils attendaient le déblocage des fonds par la notaire, ils se sont aperçus au bout de quelques mois que leur interlocutrice gagnait du temps. Celle-ci, prétextant une hospitalisation, a pris la fuite en territoire espagnol. La société Simdal n’est pas la seule victime. A la plainte de ses dirigeants, se sont adjoints d’autres clients particuliers, eux aussi en attente du versement de leurs fonds. S’apercevant de la supercherie, ils ont décidé de mener une action commune. Montant de l’escroquerie: un peu plus de 3 millions de dirhams.

 

• Industrie: Amara veut élargir la liste des métiers mondiaux
A quelques jours de la tenue des Assises de l’industrie à Tanger, Abdelkader Amara, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, a donné un avant-goût de cette rencontre. En réunion avec des opérateurs locaux à Tanger, le ministre leur a fait part de l’intention de son département d’étendre la liste des métiers mondiaux du Maroc. Aux métiers de l’automobile, de l’agroalimentaire, de l’offshoring, du textile-cuir, de l’aéronautique et de l’électronique, se joindront d’autres filières porteuses telles que la chimie-parachimie, la pharmacie et les industries métallurgiques. Amara a aussi annoncé un projet sur l’intégration locale dans toutes les filières prometteuses et la multiplication des efforts en matière de compensation industrielle.

 

• Le foncier passera sous la loupe
L’ «embargo foncier » n’en finit pas de décourager les investisseurs étrangers. Le comité de pilotage du Pacte national pour l’émergence industrielle, réuni vendredi 15 février à Rabat, en présence du Chef du gouvernement a jugé nécessaire de dresser le diagnostic de ce secteur.

 

• CNSS: Signature de 3 partenariats
Nouvelle organisation et signatures de partenariats. Telles sont les principaux thèmes de la convention annuelle des cadres qu’a tenue la CNSS, samedi dernier. L’objectif de ces partenariats conclus avec l’ISCAE, l’INAS et l’EHTP est de: former le capital humain de la Caisse nationale de sécurité sociale et d’accueillir des étudiants stagiaires. A travers cette convention, la CNSS  entend motiver son personnel.

 

• Microsoft/contrefaçon: Des centaines de millions de dirhams perdues
Difficile de penser à l’économie du savoir quand on parle de contrefaçon. L’on pense surtout au piratage, mais il existe bel et bien des CD contrefaits en circulation et qui peuvent être bourrés de virus. Microsoft fait partie des entreprises qui en souffrent le plus. «Près de 70% des entreprises marocaines n’ont pas acheté leurs logiciels chez nous», confie le top management de la compagnie. Cela représente des pertes de plusieurs centaines de millions de dirhams.

 

• Tourisme: Statu-quo sur les arrivées
Encore une année de quasi-stagnation des arrivées touristiques. Après une légère hausse de +1% en 2011, le Maroc s’en sort avec une petite progression de 0,4% en 2012. Les nuitées, pour leur part, ont augmenté de 4%. Mais ce sont, encore une fois, celles des nationaux qui enregistrent la plus forte évolution (+11% contre +1% pour les étrangers). Côté recettes, elles ont baissé de 1,5% en 2012, contre une hausse de 4% en 2011. 

 

• Accidents de la route: Plus de 4.000 morts
Les chiffres font froid dans le dos. Les accidents de la route ont fait 4055 tués, 11791 blessés graves et 89317 blessés légers entre décembre 2011 et décembre 2012, selon le Comité National de Prévention des Accidents de la Circulation. Au total, l’année écoulée a enregistré 67.515 accidents dont 3.434 mortels. A l’origine de ce bilan sinistre, le non respect du panneau STOP (94% des usagers), du feu rouge (29%) et le non-port de la ceinture de sécurité (9%).

 

• Contentieux administratif: 6.000 affaires jugées en 2012
En 2012, la Cour d’appel administrative de Rabat a jugé près de 6.000 affaires. Ils sont 11.115 dossiers à avoir été enregistrés auprès de la juridiction présidée par Mohammed Nmiri. La Cour d’appel administrative de Rabat statue sur les recours pour abus de pouvoir, contentieux fiscaux, l’expropriation pour cause d’utilité publique... Cinq tribunaux relèvent de sa juridiction: Rabat, Casablanca, Meknès, Fès et Oujda. C’est la métropole économique  qui enregistre le plus grand nombre d’affaires (6.638), suivie par la capitale (4.912 affaires), Meknès (3.083), Fès et Oujda enfin. Même classement en matière d’affaires jugées: 6.957 à Casablanca. Notons par ailleurs que la Cour de cassation dispose d’une chambre administrative qui juge en dernier ressort le contentieux qui lui est soumis.

 

• Casablanca: Un accompagnement européen en gestation
L’Autorité organisatrice des déplacements urbains du Grand Casablanca (AODU) vient d’avoir un premier accord de principe pour profiter d’un programme de coopération européen (Euromed). L’objectif est de se faire accompagner par des experts et d’échanger avec des autorités organisatrices européennes. L’AODU veut, en effet, se préparer à bien assumer son rôle dans l’intégration tarifaire prévue entre le bus et le tramway.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc