×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprise Internationale

    Apple devient numéro un mondial en bourse

    Par L'Economiste | Edition N°:3595 Le 15/08/2011 | Partager
    Résultats phénoménaux et réserve de cash de 76 milliards de dollars
    Capter une part encore plus grande du marché mobile

    La capitalisation boursière de la société créée par Steve Jobs dépasse désormais celle d'ExxonMobil. Apple n'a pas encore fini d’impressionner. Ni en Bourse, où l'action en a encore sous le pied, ni probablement, en termes de conquête des marchés

    Environ 340 milliards de dollars ! C'est ce que vaut Apple, la petite entreprise qui voyait grand. Cette nouvelle valorisation permet au créateur de l'iPhone et du iPad de s'imposer en tête de toutes les entreprises cotées dans le monde. Non sans quelque suspens… Apple était au coude à coude avec le mastodonte pétrolier ExxonMobil (environ 330 milliards de dollars). Mercredi, les chiffres en rouge et vert des écrans de Wall Street se sont brusquement affolés, et Apple est passé momentanément devant, mais avec un écart de quelques millions de dollars seulement. Puis, les marchés confirmèrent le pool position. Apple est ainsi devenu en fin de journée l’entreprise la plus cher au monde.
    Le groupe doit son statut de première capitalisation boursière mondiale à ses résultats, lesquels affichent un record chaque trimestre, mais également à la chute du prix du pétrole, qui affecte le cours d'Exxon. L'ascension de la société californienne est d'autant plus remarquable qu'avant le retour aux commandes, voici quinze ans, de Steve Jobs son fondateur, elle était au bord de la faillite.
    Apple est déjà le premier vendeur de smartphones en volume, puisqu'il a récemment dépassé Nokia. Il est aussi le numéro1 de la téléphonie mobile en termes de chiffre d'affaires. Mais il ne possède que 4,6% du marché total des téléphones portables. Ce qui lui laisse une grande marge de progression au niveau mondial, au fur et à mesure du remplacement du parc de téléphones standards par des smartphones. Depuis 2007, les parts du marché de l’entreprise ont explosé grâce à l'effet bénéfique de l'iPod et de l'iPhone sur la marque. En incluant les iPad dans la catégorie des ordinateurs portables, Apple contrôle environ 10% du marché PC cette année. Par ailleurs, le constructeur High-tech est en train de conquérir la Chine, où il détient moins de 9% du marché des smartphones pour l'instant. Les analystes s'attendent à voir sa part de marché augmenter.
    Apple est très rentable. Sa réserve de cash s’élève à 76 milliards de dollars. Ses profits représentaient plus de 25% de ses revenus au dernier trimestre. Mais il a encore devant lui Google et Microsoft. En 2010, les bénéfices de Microsoft ont atteint 30% de ses revenus. Ceux de Google 29%. Entre les bénéfices de Microsoft et ceux d'Apple, l'an passé, l'écart était de 4 milliards de dollars. Après avoir dépassé sa capitalisation boursière en 2010, Apple dépassera-t-il le bénéfice annuel de ses derniers concurrents?o

    Karim SERRAJ

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc