×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Le SIEL, une nouvelle version

Par L'Economiste | Edition N°:1944 Le 25/01/2005 | Partager

. La 11e édition du Salon international de l’édition et du livre se tient du 10 au 20 février à Casablanca . La manifestation deviendra à partir de cette année un événement annuelC’est désormais connu, la 11e édition du Salon international de l’édition et du livre aura lieu à la Foire de Casablanca du 10 au 20 février. Le Salon deviendra à partir de cette année un événement annuel. “Nous avons opté pour ce choix pour inaugurer une autre version du salon tout en répondant à la demande des éditeurs et des exposants qui veulent assurer la continuité dans leurs efforts d’installation et de partenariat avec les nationaux”, a souligné le ministre de la Culture, Mohammed Achâari, lors d’une conférence de presse à Casablanca. Ce changement de périodicité n’est pas la seule nouveauté annoncée lors de cette conférence. Le recours à une agence spécialisée en communication pour la campagne de publicité, les activités culturelles périphériques du salon, les ateliers sur place et l’élargissement du public visé constituent pour le ministère de la Culture, organisateur de l’événement, une réponse aux multiples critiques faites auparavant. Ainsi, les organisateurs évoquent un événement national qui touche un large public composé d’hommes d’affaires, de cadres administratifs, de jeunes, de citoyens ordinaires en plus des intellectuels, fidèles abonnés du salon. “Nous voulons rendre le livre essentiel, un besoin naturel et pas un apanage des intellectuels. Nous souhaitons voir un jour le citoyen ordinaire offrir un livre à sa femme ou à son enfant en guise de cadeau”, espère le ministre. Toujours dans cette optique d’élargissement, le Salon s’étendra cette année aux communes locales de Casablanca via des animations artistiques dans les complexes culturels. “C’est une tentative d’implication de tout Casablanca dans cet événement pour remédier à son cloisonnement antérieur”, précisent les organisateurs qui promettent une qualité meilleure des livres exposés. Plus de 35 pays ont déjà confirmé leur participation, un chiffre qui pourrait être revu à la hausse. L’invité d’honneur de cette année n’est autre que l’Espagne qui vient avec 15 éditeurs et sera fêtée par l’édition de 10 traductions offertes par le ministère. Un choix qui semble dicté par la conjoncture actuelle et la normalisation récente des relations diplomatiques avec le voisin de l’autre rive. Une sorte de pont culturel pour rapprocher davantage les distances. Au programme aussi, un hommage rendu à la littérature maghrébine francophone, le malheureux oublié d’après Achâari. Feu Ahmed Sefrioui mais aussi les plumes encore vivantes tels Driss Chraïbi, Tahar Benjelloun recevront des hommages lors de cette édition “pour rendre justice à un genre exceptionnel de notre littérature”, argumente le ministre de la Culture. Les jeunes chercheurs auront l’occasion de rencontrer des éditeurs et des professionnels du livre afin de nouer les contacts et de trouver des créneaux de diffusion de leurs travaux. Même principe pour l’atelier qui réunira entrepreneurs et sponsors potentiels avec les créateurs d’événements culturels. Une initiative à saluer si toutefois elle aboutit à des résultats effectifs. Selon l’organisation, 200 intervenants sont attendus lors de cette édition dans les différentes conférences, ateliers et débats. Les matinées seront réservées cette année aux enfants, véritable public du salon d’après les chiffres de l’année dernière (80.000 visiteurs).



Fiche technique

Inauguration officielle: 10 février 2005Journée professionnelle : 14 févrierLieu : Office des foires de CasablancaSurface réservée: 7 192 m2Surface d’animation culturelle: 702 m2Restauration et salle de prière: 486 m2Stands presse: 144 m2Hayat KAMAL IDRISSI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc