×
Echec
Echec Par Ahlam NAZIH
Le 19/04/2024

Devenir médecin, c’est d’abord se vouer à l’humain, se dédier à une cause noble. Devenir médecin, c’est avant tout un don de soi, et c’est aussi rendre service à son pays.

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Editorial: Une opération exceptionnelle de 16 médias dans le monde

Par L'Economiste | Edition N°:6717 Le 05/03/2024 | Partager

L’égalité femmes-hommes, une responsabilité qui nous engage toutes et tous

Près de neuf personnes sur 10 nourrissent au moins un préjugé envers les femmes. Cette estimation, issue d’une étude internationale menée par le Programme des Nations unies pour le développement, a à peine changé en une décennie.

equipe-maroc-feminine-017.jpg

Les biais sexistes ont tendance à s’infiltrer dans tous les interstices de nos vies – qu’il s'agisse de choses en apparence sans importance, tels que nos choix vestimentaires et le choix de nos mots, ou de questions plus importantes, comme celle de savoir  qui peut se hisser aux plus hautes fonctions d’un État ou même, qui mérite d’avoir accès aux droits humains les plus fondamentaux. Ces préjugés sont si enracinés qu’il peut être difficile de les reconnaître en nous-mêmes et autour de nous. Et quand on y parvient, les dénoncer mène souvent à des différends, voire même des conflits, ce qui ne fait qu’aggraver les clivages. On le voit au quotidien sur les réseaux sociaux. Mais alors, comment combler cet écart qui persiste entre femmes et hommes?

Les médias peuvent jouer un rôle important. Sans surprise, les biais de genre sont tout aussi présents dans le journalisme que dans d’autres sphères. Ils influencent les sujets qui font l’actualité, et la façon avec laquelle on les raconte. Un changement ne peut évidemment pas s’opérer du jour au lendemain, mais il est essentiel de prendre en compte l’impact de ces œillères sur la couverture médiatique et d’essayer d’aller à l’encontre des idées reçues et des généralisations simplistes.

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, L’Economiste s’est associé à Sparknews et 14 médias basés dans différentes régions du monde pour vous proposer un regard international sur la situation des filles et des femmes en 2024.

Grâce à cette collaboration, nous souhaitons mettre en relief certains des obstacles qui entravent encore le chemin vers l'égalité femmes-hommes, mais aussi mettre en avant les femmes, les hommes, les associations, les mouvements citoyens, et les politiques qui font avancer les choses à leur niveau.

En tissant des liens entre ces différentes perspectives partagées par des médias venus de l’Afghanistan, de l’Allemagne, de l’Argentine, du Brésil, de l’Espagne, des États-Unis, de la France, du Japon, du Kenya, du Liban, du Maroc, du Nigéria et de la Suisse, nous espérons donner à voir une image plus globale de ce qui se joue aujourd’hui. L’égalité femmes-hommes ne devrait pas seulement reposer sur les femmes, c'est une priorité pour chacune et chacun de nous, à l'échelle mondiale. Si on veut construire un monde meilleur, on ne peut le faire de façon biaisée.

L’équipe Sparknews