×
Exclus
Exclus Par Ahlam NAZIH
Le 17/04/2024

La hausse des salaires fait partie des trois gros dossiers du round de dialogue social ouvert le 26 mars dernier, avec la réforme des retraites et la loi sur la grève. Les... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

OMS/Système de santé: Continuer à contribuer à l’agenda ambitieux du Maroc

Par Dr Maryam BIGDELI | Edition N°:6491 Le 07/04/2023 | Partager

Dr Maryam Bigdeli est représentante de l’Organisation mondiale de la santé au Maroc

Aujourd’hui, 7 avril 2023, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) célébrera son 75e  anniversaire. Cette journée est marquée dans nos calendriers comme la Journée mondiale de la santé. L’OMS au Maroc est très heureuse de célébrer cet évènement en compagnie de ses partenaires, et grâce à la collaboration et le soutien du ministère de la Santé et de la Protection sociale.

L’OMS au Maroc est aussi fière de contribuer à l’agenda ambitieux de la refonte du système de santé, en continuant la collaboration exemplaire que nous avons avec le ministère de la Santé et de la Protection sociale, et tous les autres partenaires nationaux. Le 7 avril 2023 est en effet l’occasion de signer notre nouveau Cadre de coopération stratégique OMS-Maroc pour la période 2023-2027.

En 1948, les pays du monde entier se sont réunis et ont fondé l’OMS pour promouvoir la santé, préserver la sécurité mondiale et servir les personnes vulnérables afin que chaque personne, où qu’elle habite, puisse jouir du meilleur état de santé et de bien-être possible.  L’année du 75e anniversaire de l’Organisation est l’occasion de revenir sur les avancées en matière de santé publique qui ont contribué à améliorer la qualité et l’espérance de vie des populations au cours des sept dernières décennies. C’est également l’occasion d’appeler à l’action pour relever les défis qui se posent aujourd’hui et qui se poseront demain en matière de santé. 

Leçon à garder en mémoire

La crise de la Covid-19 nous a rappelé ces défis, ils sont nombreux et si nous les pointions déjà avant la crise, nous n’avons maintenant plus aucune excuse pour les ignorer. Mais si la pandémie de Covid-19  a laissé des traces indélébiles dans les systèmes de santé comme dans nos vies, elle a aussi été une opportunité de nous réunir et de travailler ensemble d’une façon efficace, une leçon à garder en mémoire pour renforcer la santé dans toutes les politiques et reconstruire les systèmes de santé de demain.

Un pilier fondamental de cette reconstruction sera la couverture sanitaire universelle. Elle fait de la santé un droit fondamental de la personne, et elle est solidement ancrée dans la Constitution de l’OMS. Au Maroc, l’engagement politique qui soutient la généralisation de l’assurance maladie, ainsi que tous les autres piliers d’une protection sociale ambitieuse, fait écho à l’appel mondial lors de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies sur la couverture sanitaire universelle en 2019: la santé est à la fois une condition préalable, un résultat et un indicateur du développement durable dans ses dimensions sociale, économique et environnementale. 

sante-91.jpg

Au Maroc, l’engagement politique qui soutient la généralisation de l’assurance maladie, ainsi que tous les autres piliers d’une protection sociale ambitieuse, fait écho à l’appel mondial lors de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies sur la couverture sanitaire universelle en 2019 (Ph. L’Economiste)

Réorienter vers les soins de santé primaires

Pour l’atteinte de la couverture santé universelle, l’OMS recommande de réorienter les systèmes de santé vers les soins de santé primaires (SSP). L’approche des soins de santé primaires offre une continuité des soins depuis la communauté et entre tous les niveaux de soin, du premier élément de la pyramide à savoir le centre de santé jusqu'à l’hôpital universitaire, et recouvre un large éventail de déterminants de la santé considérés dans leur ensemble et de manière interdépendante. L’objectif est de fournir des soins aux personnes dans leur globalité, en fonction des besoins de santé tout au long du cycle de leur vie, et non pas simplement de traiter certaines maladies données. Les soins de santé primaires garantissent que les personnes reçoivent des soins complets et de qualité, depuis la promotion et la prévention jusqu’au traitement, à la réadaptation et aux soins palliatifs, au plus près possible de leur environnement quotidien. Les soins de santé primaires se fondent sur un engagement en faveur de la justice sociale, de l’équité, de la solidarité et de la participation.

Le Maroc est un pays au système de santé robuste. Face à la crise de la Covid-19, le pays a pu mettre en place des mécanismes efficace de lutte contre la pandémie, tout en maintenant la continuité des services de santé de base pour la population. Bien sûr, ici comme ailleurs dans le monde, l'impact négatif de cette période très particulière mettra certainement du temps à être vraiment visibles, par exemple pour ce qui est des maladies chroniques. Mais dans l’ensemble, le système a montré son efficacité. L’approche préconisée par l’OMS pour avancer l’agenda des SSP dans un pays tel que le Maroc, est de se concentrer sur la génération des données probantes et leur utilisation efficace dans la prise de décision, et ce à travers les mécanismes de concertation et de dialogue.

Trois axes de travail stratégiques

L'OMS a déterminé trois axes de travail stratégiques afin de renforcer les soins de santé primaires à l’échelle mondiale:

- Mettre en place un «guichet unique» pour apporter aux États membres un appui à la mise en œuvre des soins de santé primaires;

- Produire des données et des innovations orientées sur les soins de santé primaires, en concentrant les efforts sur les laissés-pour-compte;

    - Promouvoir le renouvellement des soins de santé primaires par le leadership politique, la défense des droits et les partenariats stratégiques.