×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:6118 Le 21/10/2021 | Partager

• La part d’étudiants internationaux chute de moitié
En raison de la crise pandémique, la part des étudiants internationaux au Maroc a été divisée par deux. En 2019-2020, ils représentaient 2,6% des étudiants universitaires, soit 24.226. En 2020-2021, leur part est descendue à 1,3%, soit 12.259. Cette année 2021-2022 devrait marquer leur retour graduel au Maroc. Le nombre d’internationaux ne cessait d’augmenter ces dernières années. Les nouvelles inscriptions sont, par exemple, passées de 3.060 en 2015-2016 à 5.000 en 2019-2020. Le Maroc est la 3e destination étudiante en Afrique, après l’Afrique du Sud et l’Egypte.    

A.Na

• Tourisme: Nouveau coup de massue
Un autre coup de massue pour les opérateurs touristiques: La suspension des vols à destination et en provenance de trois pays européens à compter du 20 octobre. Il s’agit des vols en direction de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. Les professionnels du tourisme sont atterrés face à ce nouveau scénario de fermeture des frontières.   

B.B.

• Un pas de plus pour la réforme de la justice  
La loi relative à l’inspection judiciaire est entrée en vigueur le 2 octobre 2021. Cette entité relève de l’organigramme du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Il doit mettre à disposition de ses inspecteurs les moyens humains, financiers et techniques. L’inspecteur général est désigné par dahir pour une période de 5 ans renouvelable une fois. Sa nomination royale intervient sur proposition du président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Il est choisi parmi trois juges ayant un grade exceptionnel après consultation des 20 membres du Conseil. Abdellah Hamoud est l’inspecteur général des affaires judiciaires depuis septembre 2017.    

F.F.      
 
• Les avocats expriment leurs attentes à l’exécutif  
L’Association des barreaux du Maroc s’est réunie mi-octobre 2021 à Rabat avec le nouveau ministre de la Justice, Abdellatif Wahbi. Les deux parties ont échangé leurs intentions de bonne volonté. La révision de la loi régissant les avocats est en instance. C’est l’un des axes de la Charte sur la réforme du système judiciaire de 2013. Autres dossiers, l’assistance judiciaire, la fiscalité, la retraite et l’institut de formation. L’association professionnelle s’impatiente. Elle l'a fait savoir dans un communiqué suite à la réunion de ses bâtonniers, vendredi 15 octobre à Rabat, précédant celle avec le ministre. Il y est notamment question «d’occasions manquées» et de «manque de volonté» dans la mise en œuvre des recommandations de la Charte sur la réforme de la justice.  

F.F.  

Maroc-Suisse
Un dossier exceptionnel dans l'édition de demain

«Maroc-Suisse: 100 ans de présence diplomatique». Vous trouverez dans notre édition de demain, vendredi 22 octobre, un dossier spécial Maroc-Suisse avec des analyses sur les relations historiques entre les deux pays, des interviews, des articles sur les entreprises les plus emblématiques, la culture, le tourisme, la gastronomie... Une publication exceptionnelle, avec un éditorial signé par le Président de la Confédération. 40 pages d’analyses.

• GAB: Casablanca, Marrakech… les villes les mieux équipées
L’extension du réseau des guichets automatiques bancaires (GAB) s'est renforcée avec l’installation de 97 nouveaux GAB durant les neuf premiers mois de 2021. Ce qui a permis au réseau d’atteindre 7.831 GAB, soit une hausse de 1,3% par rapport à fin 2020, selon le Centre monétique interbancaire (CMI). Les villes les mieux équipées sont Casablanca avec 1.539 GAB, Marrakech (652 GAB), Rabat (644 GAB), Tanger (466 GAB), Agadir (412 GAB) et Fès (391 GAB). Le réseau GAB a réalisé durant la période des 9 premiers mois 2021, 243,4 millions de retraits effectués par les cartes bancaires marocaines et étrangères, en progression de 15,4%, pour un montant global de 241,5 milliards de dirhams (+15,9%), soit une activité mensuelle moyenne de 4.073 opérations de retrait pour un montant global de 4 millions de dirhams pour chaque GAB. Le ratio du nombre de cartes émises au Maroc par GAB, défini par le rapport de l’encours des cartes bancaires marocaines sur le nombre des GAB installés, ressort, quant à lui, à 2.314 à fin septembre 2021.

F.Z.T

• Les experts-comptables remontés contre le tribunal de commerce de Casablanca
Dans une note interne, l’Ordre des experts-comptables (conseil régional de Casablanca) se plaint des problèmes de prise de rendez-vous avec le tribunal de commerce de la capitale économique. «Toute la profession en souffre et cette situation demeure ingérable et préjudiciable», précise la note. Le conseil a déjà tenu deux réunions avec le président du tribunal pour lui exposer l’impact négatif de cette situation sur l’écosystème des affaires. Lors de sa rencontre avec les experts-comptables, lundi 18 octobre, le président du tribunal a promis de désigner un interlocuteur dédié pour s’occuper des prises de rendez-vous et du traitement des dossiers juridiques, principalement le dépôt et la mise à jour du registre du commerce. Faudra-t-il dans ces conditions désigner un interlocuteur pour chaque corps de métier?

H.E.

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite