×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

Towards Equality

Egalité des sexes: «Il est temps de changer de cap et d’accélérer les progrès en faveur d’un changement constructif»

Par Phumzile MLAMBO-NGCUKA | Edition N°:6039 Le 24/06/2021 | Partager

Phumzile Mlambo-Ngcuka est secrétaire générale adjointe de l'ONU et directrice exécutive d'ONU Femmes (Ph. PMN)

Alors que les pays cherchent à reconstruire des économies plus vertes, plus résilientes et à parité de genre aux lendemains de la pandémie de Covid-19, jamais les espaces décisionnels n’ont eu autant besoin de puiser dans la riche diversité des talents, des idées et des innovations des femmes...

Alors que les pays cherchent à reconstruire des économies plus vertes, plus résilientes et à parité de genre aux lendemains de la pandémie de Covid-19, jamais les espaces décisionnels n’ont eu autant besoin de puiser dans la riche diversité des talents, des idées et des innovations des femmes. Or, les femmes ne détiennent que 26,1% des 35.500 sièges parlementaires dans 156 pays. Elles ne représentent que 29% des cadres supérieurs et leur absence est encore plus marquée au sein des postes de direction.

La situation dans les médias reste préoccupante, les résultats du Projet mondial de surveillance des médias montrant  l’absence scandaleuse des femmes et des voix des femmes dans la couverture médiatique mondiale, en particulier les plus marginalisées. Cette situation s’est aggravée en 2020, se traduisant par l’absence généralisée des voix et de l’expertise des femmes de la couverture médiatique traitant de la pandémie. Les femmes ne représentaient que le tiers des personnes citées à propos de la pandémie et le quart de celles mentionnées sur des sujets d’épidémiologie et de santé publique. Il est temps de changer de cap et d’accélérer les progrès en faveur d’un changement constructif.
Le Forum Génération Égalité organisé à Paris (du 30 juin au 2 juillet) représente un jalon décisif pour induire ce changement plus que nécessaire.

Adopter des codes de conduite

À quoi pourraient ressembler des engagements transformateurs dans le secteur des médias? Et comment pourraient-ils favoriser une représentation plus exacte et plus inclusive à mesure que le monde se reconstruit?

Une première approche consiste à s’engager à adopter des codes de conduite qui définissent la discrimination et les stéréotypes basés sur le genre et les combattent activement, en commençant par renforcer le leadership des femmes dans le secteur des médias. Nous voulons voir une volonté délibérée d’établir un équilibre de genre aux postes de direction et aux postes créatifs, tout en luttant contre les préjugés inconscients et en faveur de la diversité et de l’inclusion par une formation généralisée dans l’ensemble du secteur.

Une autre façon consiste à accroître la représentation des femmes en tant qu’expertes dans la couverture médiatique. Elles représentent 70% des professionnels de santé et dans plusieurs pays elles excellent dans la réponse à la Covid-19, fournissant des exemples convaincants du rôle que le leadership et la participation des femmes peuvent apporter pour porter à exécution des politiques, des plans et des budgets plus efficaces, plus inclusifs et plus équitables afin de lutter contre la pandémie. Pourtant, un rapport de 2020, commandité par la Fondation Bill & Melinda Gates, constate que parmi la couverture médiatique mondiale de la pandémie, seulement 19% des sources d’experts consultées étaient des femmes, contre 77% d’hommes. Alors que nous nous rétablissons de la crise de Covid-19, la promotion de l’égalité des sexes et de l’expertise médicale spécifique au genre dans les médias doit devenir une priorité délibérée, afin de corriger ce déséquilibre de manière positive.

Un autre élément essentiel d’une société post-Covid à parité de genre passe par un engagement à relater le vécu des femmes et à faire passer leurs points de vue, sur un pied d’égalité avec ceux des hommes, et à mettre fin aux stéréotypes de genre flagrants. Lorsque les récits reposent sur des stéréotypes ou se contentent de présenter les femmes comme victimes, ils ne font qu'accroître la rigidité de rôles de genre pour les deux sexes. Au cours de l’année qui vient de s’écouler, force est de constater qu’il a suffi d’une crise pour que des stéréotypes traditionnels liés au genre reprennent le dessus, en particulier à domicile quant aux décisions prises concernant les responsabilités de soins; et les médias jouent un rôle important pour combattre cette tendance.

changement-constructif-039.jpg

Scène de l’événement «Égalité entre les femmes et les hommes»: 25 ans après la conférence de Beijing: du partenariat de Biarritz au Forum Génération Égalité organisé par la France et le Mexique en amont de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations unies de 2019 (Ph. ONU Femmes/Ryan Brown)

Devenir un mouvement mondial influent

Pour cela, il est essentiel d’agir ensemble au moyen d’alliances médiatiques internationales, comme Towards Equality, afin de créer un mouvement de solidarité et de responsabilisation à cet égard aux plus hauts niveaux. L’Alliance sans stéréotypes «Unstereotype Alliance», lancée par ONU Femmes en 2017, nous a montré comment les engagements de leaders du secteur à modifier le mode de représentation des femmes et des hommes dans leurs supports publicitaires et marketing peuvent devenir un mouvement mondial influent, renforcé par la solidarité et soutenu par la responsabilisation.

Nos efforts pour reconstruire en mieux après la Covid-19 resteront vains sans l’égalité des sexes. Le moment est venu pour les leaders, dans les médias et dans tous les secteurs, de s’engager publiquement à soutenir la représentation égale et exacte des femmes et leur égalité d’accès aux chances. 

En prenant l’engagement d’observer le Plan d’accélération mondiale de la Génération Égalité, nous avançons sur la voie d’un avenir plus durable et plus juste, afin d’assurer un paysage médiatique plus inclusif et la réalisation de l’Agenda 2030. J’invite toutes les organisations médiatiques, les pays, les entreprises, la société civile et les organisations de jeunes à se joindre à nous en prenant un engagement.

Six Coalitions d’action

À l’occasion de cette conférence historique, nous appelons les gouvernements, les entreprises et les organisations à se joindre à nous pour prendre des engagements audacieux en faveur de l’égalité des sexes.
Nous nous mobilisons autour d’un Plan d’accélération mondiale axé autour de six Coalitions d’action, couvrant tous les domaines allant de la justice climatique, en passant par les mouvements féministes et le leadership des femmes, jusqu’à la violence basée sur le genre, à la justice économique et aux droits. Les Coalitions d’action rassemblent le large éventail des acteurs nécessaires pour encourager des avancées en la matière dès aujourd’hui et après la crise de Covid-19, pour que des activistes de la société civile marchent main dans la main avec des leaders de syndicats, des médias, des représentant.e.s parlementaires, des chefs d’entreprise et des organismes publics.
D’ici le Forum de Paris, nous espérons que ces partenariats multilatéraux, intergénérationnels et dynamiques auront catalysé des engagements bien financés et transformationnels pour les six Coalitions d’action et pour le Pacte pour les femmes, la paix, la sécurité et l’action humanitaire.

----------------------------------------------

Cet article est publié dans le cadre de «Towards Equality», une opération de journalisme collaboratif rassemblant 15 médias d’information du monde entier qui mettent en lumière les défis et les solutions pour atteindre l’égalité des genres.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc