×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Vaccin: le formidable défi logistique

Par L'Economiste | Edition N°:5883 Le 12/11/2020 | Partager
vaccin-covid-083.jpg

Les Etats-Unis pourraient être le premier pays à lancer l'une des opérations de vaccination les plus ambitieuses de l'histoire: distribuer et injecter jusqu'à 600 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 en quelques mois seulement.
Cependant trois contraintes simultanées compliquent la tâche: la compression du calendrier, le fait que la plupart des vaccins nécessiteront deux doses, et la réfrigération à basse, voire très basse température de certains vaccins: -70°C pour celui développé par Pfizer et l'Allemand BioNTech, en bonne voie pour être le premier autorisé aux Etats-Unis... contre +2 à 8°C (température d'un réfrigérateur) pour les vaccins antigrippaux.
Aux Etats-Unis, tout partira pour Pfizer de l'usine de remplissage final à Kalamazoo, dans le Michigan (une autre est à Puurs en Belgique). Le groupe a créé des boîtes d'expédition spéciales, de 40x40x56 cm, remplies de glace sèche. Chaque carton aura 975 flacons contenant 5 doses, soit 4.875 doses. Six camions quitteront Kalamazoo tous les jours pour remettre les doses aux transporteurs aériens (Fedex, UPS, DHL...), et livrer vite: un ou deux jours aux Etats-Unis, et trois jours mondialement, déclare Pfizer à l'AFP. 20 vols cargo quotidiens expédieront les futures doses dans le monde.
Pfizer pense produire 50 millions de doses cette année et 1,3 milliard en 2021. Les commandes des pays sont déjà passées. Puis Moderna, Astra Zeneca, Johnson & Johnson, Sanofi et d'autres espèrent avoir des vaccins à leur tour, et la logistique mondiale changera d'échelle.
Sur deux ans, le transporteur DHL estime le besoin à 15.000 vols, et 15 millions de colis réfrigérés à livrer dans le monde.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc