×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

La FME et le virus

Par Nadia SALAH | Edition N°:5829 Le 26/08/2020 | Partager

La Fondation marocaine de l’Etudiant se dit soucieuse pour l’avenir à cause de la pandémie. En effet, pour ses 800 étudiants, il faut assurer des bourses ou des parrainages sur plusieurs années. «Pour nos jeunes, dit Hamid Benlafdel le président, la pérennité au moins, voire plus, importante que le montant, car il faut accompagner les étudiants sur des périodes longues». En fait meilleur est le jeune, plus il faut l’accompagner longtemps, car pour lui, comme pour le Maroc, il faut lui donner la possibilité d’une formation du plus haut niveau possible. Or par ces temps de Covid-19, les donateurs, personnes physiques ou morales, hésitent sur l’avenir et raccourcissent leurs engagements. Rappelons que la Fondation a quelque 800 protégés, dont une trentaine dans les meilleures écoles du monde.
N.S.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc