×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De bonnes sources

Par L'Economiste | Edition N°:5827 Le 24/08/2020 | Partager

• PLF 2021: L’administration au régime
La note d’orientation du PLF 2021 a consacré la réduction du train de vie de l’administration. L’objectif est de donner l’exemple et de dégager les marges nécessaires pour l’investissement. Elle recommande aux ministres d’éviter de programmer des dépenses pour l’achat et la location de véhicules, l’aménagement et l’équipement des locaux administratifs. Le régime sera appliqué aux études qui doivent baisser de 50%, avec un recours aux cadres et à l’expertise de l’administration. Idem pour la réduction des dépenses de transport, des déplacements au Maroc et à l’étranger, les frais d’accueil, d’hôtellerie, de restauration, des congrès et des conférences.
M.C.
 
• ...La restructuration des EEP en marche
La note d’orientation du PLF 2021 prévoit la création de l’Agence dédiée à la gestion active des participations marchandes et financières de l’Etat. Dans cette réforme, l’idée est de supprimer les EEP dont l’existence n’est pas justifiée en termes de rentabilité. Les établissements à caractère administratif seront liquidés et intégrés dans l’organigramme des ministères.
 M.C.

• Stabilisation de croissance en 2022?
La note stratégique, préparée par le HCP, le Système des Nations unies et la Banque mondiale, compte que le vrai retour à la croissance se fera sur la fin de 2021 et en 2022. D’ici là, et au mieux, il n’y aura que des phénomènes de rattrapage. L’économie du Maroc subit en effet un double impact, intérieur avec les confinements et les pertes de marchés, et extérieur avec la baisse drastique de la demande adressée au Maroc.
 N.S.

• La Cnops fait marche arrière
La Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (Cnops) a finalement décidé de rembourser et de prendre en charge les dépenses et prestations liées au Covid-19. Une décision qui intervient après les concertations menées avec le ministre des Finances et l'Autorité de contrôle des assurances. Ce qui  annule la note de service diffusée il y a quelques jours et dans laquelle la Cnops avait expliqué qu'elle ne rembourserait pas les frais de soins engagés par les familles en cas de coronavirus.
 K.M.

• Question d’identité
Après l’incroyable affaire de la Cnops qui ne voulait pas rembourser les frais liés au Covid-19 engagés par ses cotisants, voici la carte d’identité la plus étrange du monde. Les Marocains vont en effet encore une fois changer de carte pour se mettre au diapason des modes digitaux: beaucoup de renseignements sur peu d’espace. L’Association démocratique des femmes du Maroc dénonce la discrimination entre les femmes et les hommes. Les premières doivent fournir tous les détails de leur situation. Pas d’obligation pour les hommes, sauf, allez savoir pourquoi, qu’ils doivent dire s’ils sont veufs. Peut-être que le veuvage modifie l’identité masculine, mais pas le mariage!?
N.S.

• L'OFPPT va former des profils pour les métiers du Digital et de l'IA
L'Office va étoffer son offre de formation pour répondre à la demande de compétences dans les métiers liés à la transformation numérique. Il vient de lancer un appel d'offres pour la fourniture d'assistance technique pour le développement de l'offre de formation dans les métiers du digital et de l'intelligence artificielle. L'ouverture des plis est prévue le 29 septembre prochain.
F.Fa

• La Conservation foncière audite ses marchés
L'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie compte auditer une trentaine de marchés réalisés en 2018 et 2019.  Il s'agit surtout des marchés dont le montant dépasse 5 millions de DH et passés par appel d'offres. L'Agence vient de lancer un appel d'offres qu'elle réserve à la PME nationale. Le prestataire sera connu le mercredi 16 septembre.
 K.M.

• L'immatriculation des navires en ligne
Le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau vient de lancer un nouveau service en ligne. Il est dédié au dépôt et suivi du traitement des demandes d'immatriculation des navires, notamment les navires de commerce, de servitude et engins nautiques, dont les registres sont tenus par les services de la marine marchande. Accessible via le portail web du ministère (rubrique des E-services), il offre aux usagers la possibilité de dépôt en ligne des demandes  d’immatriculation des navires, la prise de rendez-vous en ligne avec le service de la marine marchande  et le suivi des demandes d’immatriculation.
K.M.

• Conseil de la concurrence: Le rapport annuel au BO
Le rapport annuel du Conseil de la concurrence a été publié dans la dernière édition du Bulletin officiel. Ce document, qui couvre l'année 2019, fait le point sur les activités du Conseil dans les domaines de la régulation du marché, des études thématiques, de veille juridique...
M.A.M.

• Libye: Aujjar nommé à la Mission d'enquête de l'ONU
L'ex-ministre de la Justice Mohamed Aujjar a été nommé en tant qu'expert indépendant de la Mission d'enquête de l'ONU en Libye. En plus d'Aujjar, le Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a nommé deux autres experts indépendants à la même Mission. Il s'agit de Tracy Robinson de la Jamaïque, et de Chaloka Beyani du Royaume-Uni.
M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc