×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

BCP: Envolée des provisions face au risque coronavirus

Par Franck FAGNON | Edition N°:5815 Le 03/08/2020 | Partager
Le coût du risque a doublé à 3 milliards de DH au 1er semestre
La chute de 38% des bénéfices intègre l'impact du don au fonds Covid-19
En dépit des perturbations, l'activité reste dynamique à l'international
bcp.jpg

La taille des provisions constituées au 1er semestre confirme les craintes des banques sur les conséquences de la pandémie sur les opérateurs économiques (Ph. BCP)

Numéro deux du secteur bancaire par la taille des actifs, le groupe BCP donne le ton de ce que sera la saison des résultats semestriels. Le coût du risque a doublé par rapport au premier semestre 2019 à 3 milliards de DH en raison de la détérioration des perspectives économiques provoquée par le Covid-19. «Le coût du risque du deuxième trimestre a été partiellement aggravé par la faiblesse du recouvrement attribuable au confinement de la population dans les différents pays d'implantation», commente le groupe. Au Maroc, dans le meilleur des cas, le PIB baisserait de 5% et le taux de chômage avoisinerait 15%. Parmi les 950.000 salariés déclarés en arrêt provisoire de travail, seulement 350.000 ont retrouvé leur poste depuis la fin du confinement. Au passage, 85.000 clients BCP ont bénéficié des reports d'échéances de crédit. En outre, le groupe a distribué 3,5 milliards de DH de crédits «Damane Oxygène» à plus de 18.000 entreprises, principalement des TPE. 
Le coût du risque à fin juin intègre notamment des provisions IFRS en anticipation des impacts de la pandémie sur les opérateurs économiques. Parallèlement, le groupe a renforcé le fonds de soutien d'1 milliard de DH portant l'encours à 4,4 milliards de DH. Il a aussi mis de côté 200 millions de DH pour risques généraux portant le stock de ces provisions à 4,8 milliards de DH. L'envolée du coût du risque a fait plonger le bénéfice semestriel de 38,1% à 1 milliard de DH. Ce résultat intègre aussi une charge exceptionnelle liée au don au fonds Covid. L'impact sur les frais généraux au premier semestre est de 500 millions de DH. Ces derniers ont augmenté de 23% à 5,4 milliards de DH. Hors don au fonds Covid-19, la hausse des charges est contenue à 3%. 
Le groupe BCP a réalisé un produit net bancaire de 10 milliards de DH en hausse de 13,9% au premier semestre. Hors nouvelles filiales, la croissance du chiffre d'affaires ressort à 6%. En dépit des perturbations liées à la pandémie du coronavirus, l'activité reste dynamique à l'international. Les revenus des filiales à l'étranger ont augmenté de 8,5% à périmètre constant. La rentabilité financière s'est améliorée de 11%.
F.Fa

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc