×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5703 Le 21/02/2020 | Partager

    ■ Des chars en «formation coeur» pour une demande en mariage!
    Un lieutenant russe a sorti le grand jeu pour la Saint-Valentin, demandant sa petite amie en mariage entouré de chars d'assaut en «formation coeur». Dans des images diffu­sées vendredi par le ministère russe de la Dé­fense, l'on voit seize chars T-72B3 former un coeur sous la neige sur le polygone militaire d'Alabino, près de Moscou. Le lieutenant Denis Kazantsev a ensuite pris par la main son amoureuse de longue date, Alexandra Kopytova, et l'a emmenée les yeux fermés au centre de ce coeur de blindés, selon les images de la chaîne de télévision de l'armée russe, Zvezda. Chef de peloton, M. Kazant­sev s'est ensuite mis à genoux pour faire sa demande, un bouquet de roses rouges à la main. «Nous sommes ensemble depuis très longtemps. Nous avons surmonté les épreuves du temps et de la distance. Epouse-moi!», a-t-il lancé à Mme Kopytova, qui a acquiescé d'un signe de tête, avant de lui passer une bague de fiançailles au doigt. «Je ne comprends toujours pas ce qu'il se passe», a déclaré la jeune femme à la chaîne de l'armée, «C'est très inattendu!». Les chars utilisés pour ces manoeuvres romantiques participent également au défilé militaire annuel organisé en mai sur la place Rouge à l'occasion de la Fête de la Victoire sur l'Alle­magne nazie, a précisé la chaîne Zvezda.

    ■ Les masques remplacent les fleurs à Hong Kong
    Les marchands de fleurs de Hong Kong déploraient vendredi, jour de la Saint-Valentin, une chute de leurs ventes en raison de l'épidémie du nouveau coro­navirus et certains préféraient s'amuser du fait qu'une boîte de masques était la meilleure façon de dire «je t'aime». Pour Aman Fong, responsable d'un magasin de fleurs situé dans le quartier populaire de Mong Kok, la semaine précédant la fête des amoureux, habituellement faste pour son commerce, s'est révélée désastreuse. «C'est bien pire que les années précé­dentes, peu de personnes sortent dans les rues en raison du virus», a-t-il déploré auprès de l'AFP, estimant la baisse de ses ventes à 40%. Dans le même temps, les approvisionnements en fleurs «ont égale­ment chuté car beaucoup de nos fournis­seurs de Chine continentale... sont fermés en raison du coronavirus», a-t-il expli­qué. Son magasin a donc été contraint d'importer des fleurs des Pays-Bas et de Taïwan. Joyce, responsable d'une autre boutique, a indiqué que son commerce avait réduit ses achats en raison de la désaffection de la clientèle. «Les fleurs fraîches ne peuvent se conserver que cinq à sept jours. Nous ne voulons pas en commander trop au cas où nous ne pour­rions pas les vendre», a-t-elle souligné. Cette année, le cadeau le plus prisé est sans aucun doute le masque porté par la quasi-totalité des habitants de la méga­pole dans l'espoir de se protéger de cette pneumonie virale.
    Devant les pharmacies, de longues files d'attente se forment dès l'annonce d'une nouvelle livraison. Un tiers des personnes ayant répondu à une enquête menée auprès des clients du site de ren­contre hongkongais Romance Dating ont déclaré que des masques chirurgicaux et des solutions hydroalcooliques pour les mains étaient le cadeau de la Saint-Va­lentin qu'ils espéraient le plus.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc