×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5695 Le 11/02/2020 | Partager

■ Arrêtée après une fausse alerte de coronavirus
Une Brésilienne a été arrêtée à Rio de Janeiro après avoir simulé être at­teinte de coronavirus pour tenter d’ob­tenir la priorité d’accès à des soins mé­dicaux dans un dispensaire, a indiqué la police locale samedi. La commissaire en charge du dossier a expliqué que Clau­dete Maria Rosa da Silva, 39 ans, s’est présentée vendredi soir à un dispensaire de Copacabana, quartier touristique du Sud de Rio, affirmant qu’elle souffrait de symptômes du nouveau coronavirus. Pour tenter de convaincre ses inter­locuteurs, cette habitante de Rio a dit qu’elle revenait de Hong Kong, où elle avait travaillé comme nounou. L’équipe médicale s’est aussitôt mise en état d’alerte, mobilisant de nombreux pro­fessionnels de santé pendant plusieurs heures. La patiente a été amenée dans une pièce isolée et soumise à toute une batterie d’examens. Le ministère de la Santé a même été prévenu, comme le prévoit le protocole mis en place par les autorités sanitaires.
Mais Claudete Maria Rosa da Silva a fini par être arrêtée par la police, après que des membres de sa famille aient ré­vélé qu’en fait, elle n’avait jamais quitté le Brésil et n’était même pas en posses­sion d’un passeport.

■ Un titre pour l’île anglo-normande la plus ensoleillée!
Les îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey se livrent à une bataille pour savoir laquelle des deux est la plus ensoleillée, cherchant par là à attirer davantage de touristes. «C’est officiel, nous sommes plus ensoleillés que Jer­sey», a titré le 31 janvier le Guernsey Press, unique quotidien de cette île de 63 km2 dépendance de la Couronne britannique et se trouvant au large des côtes françaises. Selon lui, l’institut météorologique britannique a enregistré 1.875 heures de soleil en 2019 à l’aéro­port de Guernesey, contre 1.781 pour celui de sa concurrente Jersey, située 40 km plus au sud-est. «Le slogan pu­blicitaire d’île anglo-normande la plus ensoleillée a connu un énorme succès» à Jersey, estime le Guernsey Press. Il déplore que sa rivale de 120 km2 tire profit de ce titre alors qu’il estime que l’«effrontée» a «détourné la vérité» en préférant faire ses relevés météorolo­giques ailleurs qu’à l’aéroport, sur le site de Fort Régent. Selon le quotidien, la «vue imprenable sur l’horizon» sur ce site ferait «grimper les chiffres en début et en fin de journée».
L’attaque n’a pas manqué de piquer au vif les Jersiais, qui ont tourné en dérision le 1er février dans leur propre quotidien la prétention de «la froide, humide et éternellement couverte de nuages Guernesey» à vouloir leur vo­ler leur «couronne de soleil». Le Jer­sey Evening Post met, lui, en avant la «réponse diplomatique» de l’institut météorologique de cette île de 100.000 habitants, selon laquelle «Les deux îles sont ensoleillées à leur manière».
«Nous admettons que l’aéroport de Jersey a connu moins de soleil que celui de Guernesey», concède le météo­rologiste John Searson, ajoutant qu’on ne savait pas qui de Saint-Hélier et de Saint-Pierre-Port, les capitales respec­tives, recevait le plus de soleil.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]omiste.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc