×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5693 Le 07/02/2020 | Partager

■ Coronavirus: Prendre la température pour protéger Poutine!
Le Kremlin a annoncé jeudi avoir com­mencé à prendre systématiquement la tem­pérature des participants à des évènements où Vladimir Poutine est présent en raison des craintes liées au nouveau coronavirus. «C'est une mesure de précaution», a com­menté le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, à l'agence de presse Ria Novosti alors que des journalistes se ren­dant jeudi au Kremlin pour un évènement officiel s'étaient vu prendre leur tempéra­ture. Il a ajouté que la mesure concernerait tous les participants à des évènements où le président de 67 ans serait aussi présent.
Deux cas de malades du nouveau coro­navirus ont pour l'instant été confirmés par les autorités sur le territoire russe. Depuis le début de l'épidémie, le pays a adopté une série de mesures, dont la fermeture de ses 4.250 km de frontière avec la Chine.
Cette nouvelle précaution du Krem­lin n'est pas forcément une surprise. L'an passé, le président russe avait apporté sa propre tasse à un dîner du G20, provoquant les interrogations des internautes.

■ Quand l'agence de promotion du tourisme fait une mauvaise pub à Rio
En croyant partager un témoignage mettant en valeur la beauté de Rio de Janeiro, l'agence publique de promo­tion du tourisme au Brésil a commis une gaffe en publiant un message qui dénon­çait en réalité la violence. Ce témoignage en anglais a été publié mardi soir dans les stories du compte Instagram d'Embratur, qui l'a ensuite supprimé après avoir été la risée des internautes. «Je ne peux recom­mander de visiter une ville dans laquelle j'avais peur de quitter mon appartement», affirmait l'auteure du témoignage, identi­fiée par le site d'informations G1 comme une Brésilienne de Curitiba (sud) habitant en Allemagne depuis six ans. Considérée comme la porte d'entrée du tourisme au Brésil, Rio, qui a accueilli les derniers jeux Olympiques en 2016, séduit des visiteurs du monde entier avec ses plages et sa nature exubérante, mais la «Ville merveilleuse» est aussi connue pour de graves problèmes de violence. L'agence a peut-être été induite en erreur par le début du message, qui dit que «Rio est une ville magnifique»... avant d'ajouter que «la beauté n'est pas suffi­sante».
La touriste, qui a dit à G1 avoir visité Rio avec son fiancé allemand et sa petite soeur, dresse ensuite une liste effrayante d'incidents qui ont émaillé son séjour de trois jours: «ma famille et moi avons été détroussées, ma soeur de 9 ans a été té­moin d'un vol avec violence». Embratur a expliqué dans un communiqué que ce témoignage avait été «partagé par erreur», ajoutant que l'agence comptait justement «informer la communauté internationale de la réduction de la violence en 2019». D'après l'Institut de sécurité publique (ISP) du gouvernement de l'Etat de Rio, le nombre d'homicides volontaires a chuté de 19% en 2019 par rapport à l'année précé­dente, avec près de 4.000 cas, tout comme le nombre de vols sur la voie publique (en­viron 120.500, -8%). En revanche, plus de 1.800 personnes ont été tuées par la police l'an dernier dans l'Etat, un nouveau record et une augmentation de 18% par rapport à 2018.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc