×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5691 Le 05/02/2020 | Partager

    ■ Une attaque d'un transporteur de fonds façon film d’action!
    On pourrait se croire dans un film d'action avec des cascades, mais cela s'est passé pour de bon en Italie: un fourgon blindé de transport de fonds, attaqué par des malfaiteurs, a réussi à sauver son précieux chargement en traversant un mur de voitures en flammes, mardi soir. L'embuscade s'est produite peu avant minuit (23H00 GMT) sur une portion d'autoroute entre Milan et Lodi, une ville située à une trentaine de km au sud-est de la capitale économique italienne, selon les pompiers et des sources policières citées par les médias italiens. Les malfaiteurs ont incendié une dizaine de véhicules, tous probablement volés, dans les deux sens de circulation sur l'autoroute. Ils ont également parsemé le bitume de clous et ont utilisé un camion-bélier pour tenter d'éperonner le fourgon blindé, mais le chauffeur a foncé à travers le mur de flammes et a réussi à trouver refuge dans une station-service proche. Le montant des sommes transportées n'a pas été précisé. Les malfaiteurs, une quinzaine au moins arrivés à bord de six ou sept véhicules, eux aussi volés - et retrouvés brûlés plus tard, le long d'une route de campagne - se sont alors enfuis, une patrouille de la police routière se trouvant dans les parages, selon le quotidien Corriere della Sera.
    La circulation sur l'autoroute a été interrompue pendant plusieurs heures et au petit matin dans cette zone très peuplée et active, des bouchons s'étaient formés.
    Tous les médias ont rappelé qu'une attaque similaire avait eu lieu en novembre 2014, à quelques kilomètres seulement de là, quand des malfaiteurs avaient créé un mur de flammes pour tenter de stopper un fourgon blindé qui transportait 5 millions d'euros, mais sans succès.

    ■ Surdose de cocaïne sur un navire à quai
    Les douanes sénégalaises ont mis la main sur près de 15 millions d'euros de cocaïne à bord du même navire, resté à quai, sur lequel elles avaient déjà saisi près de 800 kilos de cette drogue sept mois auparavant, ont-elles indiqué mercredi. Les douanes et la police sénégalaises ont découvert mardi 120 kilos de cocaïne sur le «Grande Nigeria», bloqué à quai dans le port de Dakar depuis qu'elles y avaient trouvé, en juin 2019, 800 kilos cachés dans des véhicules transportés dans le bateau en provenance du Brésil et à destination de l'Angola.
    La drogue se trouvait dans le système de ventilation, dans quatre sacs contenant 30 plaquettes d'un kilo chacune, ont dit les douanes dans un communiqué.
    «Nous cherchons à savoir si la cocaïne se trouvait déjà dans le navire» en juin 2019 et n'aurait pas été repérée parce que le bâtiment n'avait pas été totalement fouillé, «ou si elle y a été introduite après. L'enquête va répondre à ces questions», a dit à l'AFP un responsable des douanes.
    Les informations recueillies par l'AFP ne permettent pas de dire si la trouvaille a été fortuite ou rendue possible par un renseignement. La valeur de la saisie est estimée à 9,6 milliards de francs CFA (14,6 millions d'euros).
    Plusieurs personnes avaient été arrêtées en juin 2019.

     

     

     

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc