×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Société

Badr Maqri: «Je joue, donc j’existe»

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5671 Le 08/01/2020 | Partager
Le Mouloudia créé avec le soutien du Sultan Mohammed V
Un modèle de vie commune multiraciale et multiculturaliste
badr-maqri-1-071.jpg

Après avoir consacré plusieurs livres sur le cosmopolitisme de la ville d’Oujda, Maqri oriente ses projecteurs d’historien sur la pratique footballistique (Ph. A.K.)

- L’Economiste: Vous avez réservé une grande partie de votre livre à l’équipe du Mouloudia d’Oujda alors que d’autres équipes ont existé avant elle. Pourquoi?

- Badr Maqri: La création du Mouloudia Club d’Oujda n’est pas fortuite. Elle est l’émanation d’une revendication patriotique qui a fait d’Oujda la première ville marocaine à déclencher la révolution du Roi et du peuple (16 août 1953) et du Mouloudia d’Oujda une équipe indépendantiste maghrébine. La création de cette équipe était porteuse d’un espoir en une unité maghrébine autour d’idéaux de liberté et de fraternité. La population d’Oujda était dans la nécessité de créer un club de football, car elle était en retrait de toute participation sportive. C’est lors d’une rencontre qui réunissait le Sultan Mohammed Ben Youssef (Mohammed V), en visite à Oujda en juin 1943, et des leaders locaux du mouvement national, qu’une alternative sportive a été traitée. La création du Mouloudia remonte donc à 1943, contrairement à ce qui est cité par certains écrits qui avancent la date de 1946.
En plus de ces considérations patriotiques, le Mouloudia est un référentiel religieux. C’est un vocable dérivé de (mawlid), qui n’est autre que la commémoration de la naissance du prophète Sidna Mohammed.

- En parallèle avec les faits relatés, vous avez aussi détaillé vos outils de recherche. Dans quel objectif?
- Il aurait été difficile de traiter une situation historique sans outils fiables et vérifiables. La confrontation des données dont on dispose, la vérification des dates de parution des publications consultées, le doute méthodologique pour éviter les extrapolations subjectives des témoignages recueillis, sont autant de garde-fous pour vérifier la véracité des documents consultés. Lorsque j’avance que le Mouloudia a été créé en 1943, j’ai entre les mains l’inventaire des boîtes postales d’Oujda avec une réservée au MCO qui date de 1944. S’y ajoute une photo de l’équipe qui date de 1944, publiée par un journal français de l’époque. La création du Mouloudia Club d’Oujda, dans un contexte colonial, allait devenir le dénominateur commun pour les multiples fractions de résistance avec comme slogan: je joue, donc je suis.

- Et que dites-vous des dirigeants et joueurs de l’équipe qui n’étaient ni musulmans ni Marocains?
- L’équipe est l’exemple frappant qui marque les convictions de la population locale en une vie commune multiraciale et multiculturaliste.  Parmi les fondateurs de l’équipe on peut citer Marocains, Algériens, chrétiens et juifs tels Abdellatif Sebti, Mustafa Belhachmi, M’hammed Bencheikh, Mohammed Bennacer Sinaceur, Abdeslam Heddam, Moulay Koriche, André Bastide, André Cohen, Armand Maurice et Joseph Amsellem. C’est ce qui fait l’originalité de cette équipe.

Propos recueillis par A.K.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc