×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Textile: Arkeos se lance dans l’impression directe

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5612 Le 11/10/2019 | Partager
    Comment le groupe digitalise les textiliens
    Un marché de 100 millions de DH

    Le marocain Arkeos, spécialisé dans les équipements et solutions d’impression bureautique, technique, graphique et éditique, parie sur la technique d’impression directe pour conquérir les textiliens. Les experts du secteur tablent sur 2 à 5 ans pour que l’impression directe devienne incontournable devant des techniques comme la sublimation, qui existe depuis une vingtaine d’années. Voyant le filon, le groupe se positionne durablement sur ce marché.

    La «MS GP4» a été la solution phare exposée lors de la première édition des «Printing Days», qui réunit de grandes marques du secteur du 10 au 12 octobre, à Casablanca. La technologie d’impression directe sur textile imprimable (polyester ou coton) existe depuis une dizaine d’années.

    «Elle offre une flexibilité, une intégrité inégalées, voire des combinaisons de couleurs et de textures uniques qui ne sont tout simplement pas possibles avec les méthodes traditionnelles pour créer des vêtements modernes et fonctionnels dans le secteur de la mode», explique un client textilien.

    Les imprimantes digitales se positionnent, ainsi, dans l’industrie textile avec à la clé un gain de temps en remplacement de cylindres (pour les coloris), mais aussi un gain de place pour le stockage et l’équipement.

    «Les rotatives (7 à 8 mètres de long) sont surtout réservées à de grosses sociétés. Leur installation nécessite entre 1.000 et 2.000 m2», explique un technicien. L’acquisition d’une machine digitale (3 mètres de long) mobilise entre 4 et 20 millions de DH d’investissement, selon les marques, contre 10 millions voire plus pour les rotatives traditionnelles.

    Arkeos déploie sa solution pour concurrencer les rotatives, «qui vont être remplacées d’ici 10-15 ans par des machines digitales». A cet horizon, l’entreprise table sur une cinquantaine de textiliens équipés au Maroc. Pour l’heure, les rotatives traditionnelles sont beaucoup plus rapides pour l’application des couleurs, mais «d’ici 5 ans le retard sera rattrapé», explique Omar Chekrouni, DG d’Arkeos.

    En plein développement, l’activité impression textile est estimée à plus de 100 millions de DH, la bureautique est, quant à elle, estimé à plus de 1 milliard de DH, tous segments confondus. Le marché comprend une dizaine d’entreprises toutes importatrices, proposant des offres complètes d’équipements, solutions d’impression, logiciels et consommables.

    Pour se démarquer Arkeos parie sur la maîtrise de la chaîne de valeur des équipements et solutions: vente et service, mais aussi des prestations métiers et le financement. Le groupe, fondé en 1950, est distributeur exclusif au Maroc de Konica Minolta et distributeur officiel de Canon, Roland, Kodak Alaris, Riso et Neopost.

    Son concurrent d’hier sur le marché de l’impression graphique, l’italien Neolt Graf détient l’exclusivité des cartes Roland, Kop, Neolt, Rigoli, Colortrac, Transmatic, Hexis, Siser et Astronova. Depuis plus d’un an, l’italien fait partie du groupe Arkeos. Le marocain couvre l’ensemble des régions du pays et est également présent à l’étranger, via ses filiales Arksen au Sénégal et Arkciv en Côte d’Ivoire. D’ici 5 ans, l’entreprise va étendre sa présence à d’autres pays d’Afrique de l’Ouest.

    Carte de visite

    Arkeos intervient sur plusieurs segments de marché: impression bureautique (50% de son chiffre d’affaires), impression graphique (30%) et l’impression textile (20%). Le groupe, qui revendique une place dans le top 3 tous segments confondus, a réalisé plus de 125 millions de DH de chiffre d’affaires consolidé en 2018.

    M.Ko.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc