×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Les vertus du système éducatif anglais

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5532 Le 11/06/2019 | Partager
    Inclusion, discipline, matières spécialisées, sentiment d’appartenance…
    Prep School, mandarin, à la British International School of Casablanca
    Compter entre 66.000 et 152.000 DH de frais annuels
    graham_gamble_032.jpg

    British International School of Casablanca (BISC) vient d’organiser une conférence pour faire découvrir le modèle éducatif anglophone et ses particularités en présence de son directeur,  Graham Gamble. Un système axé sur l’humain et le bien-être, mais qui accorde également beaucoup de place à la rigueur et à la discipline (Ph. Fadwa Al Nasser)

    Faire découvrir aux Marocains les particularités du modèle éducatif anglais et mettre l’accent sur ses nombreux avantages aussi bien humains que matériels. C’est dans cette optique que British International School of Casablanca (BISC) vient d’organiser une conférence en présence de son directeur, Graham Gamble. L’occasion également de présenter l’établissement et de justifier les frais de scolarité sensiblement plus élevés que la concurrence.

    Etudier à la manière des Anglais s’avère ainsi particulièrement bénéfique pour la santé et le bien-être. Le sport et la culture y sont des matières de base et figurent dans chaque bulletin. «Le criquet ou le hockey transmettent par exemple des qualités humaines et morales essentielles et contribuent au développement personnel de nos jeunes», fait remarquer le proviseur.

    Le système anglophone a également la particularité d’être inclusif et d’effacer les différences tout en valorisant le potentiel de chacun. «Près de 20%  du programme Cambridge dispensé par la BISC s’adapte à la culture locale du pays hôte», souligne Gamble.

    Autre point mis en avant, des matières moins nombreuses et davantage spécialisées. Un moyen de cibler les connaissances à dispenser et d’en approfondir l’apprentissage. Le modèle éducatif anglais est également centré sur la tradition, la discipline et l’appartenance à une communauté. Les élèves portent quotidiennement l’uniforme et apprennent l’humilité ou encore l’écoute à travers des «houses».

    Des groupes de même tranche d’âge sont fédérés autour de projets et mis sainement en compétition. Objectif : développer le travail d’équipe et inculquer des valeurs telles que la compassion ou encore le respect. Créée en 2017, la BISC ne déroge pas à la règle. Son corps professoral (88 enseignants) est régulièrement formé à l’éthique, à la sécurité, au respect et à la protection des enfants.

    «La formation de nos enseignants inclut un volet portant sur la psychologie des élèves où ils apprennent à soigner leurs rapports avec ces derniers», précise le directeur. L’établissement est par ailleurs doté d’infrastructures «humaines et intelligentes» telles qu’une piscine semi-olympique, une cantine «healthy», un laboratoire de science ainsi qu’une bibliothèque.

    «La lecture à la bibliothèque est obligatoire au sein de l’école. Chaque semaine, et ce dès l’âge de trois ans, les élèves ont pour obligation de s’y rendre», précise l’intendante du groupe, Mounia Hammouda. Et ce n’est pas tout. L’école se démarque aussi de ses concurrentes par des examens pour vérifier le niveau des pensionnaires et le comparer avec celui des étudiants anglais.

    Côté nouveautés, le groupe projette d’introduire le mandarin dès l’année prochaine mais également le Prep School, un modèle intégrant des professeurs spécialisés au primaire pour préparer les élèves à leur passage au secondaire. Un enseignement ambitieux qui a néanmoins un coût. Il faudra en effet débourser entre 66.096 et 152.000 DH pour y inscrire son enfant.

    Karim AGOUMI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc