×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:5505 Le 29/04/2019 | Partager

    ■ Algérie: Le régime gagne du temps
    Les manifestations contre le régime Bouteflika se poursuivent en Algérie. Mais, après dix semaines, ces millions de meneurs voient leur mouvement de contestation perdre du lest.
    Un essoufflement qui serait causé par des barrages filtrants mis en place par les forces de l’ordre pour empêcher les contestataires d’accéder à la capitale. Un mouvement de masse lancé avant tout pour obtenir le départ de grandes figures du régime – dont notamment le chef de l’état-major Ahmed Gaid Salah – mais également pour mettre sur pied des institutions de transition.

    ■ Abassi Madani tire sa révérence
    Abassi Madani, chef historique du Front islamique du Salut (FIS) algérien, parti islamiste dissous en 1992, vient d’être enterré à Alger. Décédé à l’âge de 88 ans des suites d’une longue maladie dans un hôpital de Doha où il vivait en exil depuis 2003, ce personnage était connu pour avoir appelé à la lutte armée après l’interruption par l’armée du processus électoral une fois la victoire de son parti annoncée aux premières législatives multipartites du pays. Le début d’une longue décennie noire pour le pays, qui a plongé pendant plusieurs années dans une guerre civile.

    ■ Mozambique: Le cyclone fait des victimes
    Le passage du  cyclone Kenneth, dans l’extrême nord du Mozambique, a fait déjà pas moins de cinq morts et détruit plus de 3.300 maisons d’après l’Institut mozambicain de gestion des situations d’urgence (INGC). Plusieurs villages isolés ont par ailleurs été rasés suite au phénomène, dont la violence a été évaluée supérieure à celle du cyclone Idai qui avait totalement noyé la ville de Beira le 14 mars dernier.o

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc