×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    L’Université privée de Fès multiplie ses partenaires

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5486 Le 02/04/2019 | Partager
    Nouveaux accords avec les universités de Kuala Lumpur, de Haute Alsace et d’Evry
    Echanges, double diplomation et développement durable au menu
    Nouvelles filières, conventions, recherche … en priorité

    L’Université privée de Fès (UPF) et l’Université Kuala Lumpur (Malaisie) sont désormais partenaires. Les deux établissements vont ainsi mettre en commun leurs ressources et compétences pour permettre l’échange d’enseignants, d’étudiants, le développement d’une recherche partenariale internationale et la création de filières communes de formation.

    En effet, l’UPF a tout récemment lancé de nouvelles conventions de partenariats avec l’Université Haute Alsace et l’Université d’Evry. Elle entend ainsi renforcer la liste de ses partenaires qui compte déjà l’Université de Lorraine, l’Université de Grenade, l’Université de Picardie Jules Verne, l’Université Paris 13, l’Université du Littoral Cote d’Opale, l’ENSAP de Lille, Novancia Paris, l’ESEO Angers, le CNAM de Paris, etc.

    «Notre université se positionne comme l’un des acteurs de développement de notre pays en injectant dans le marché des ressources humaines compétentes et qui contribuent à la réussite des grands projets structurants. Nous menons également des programmes de recherche scientifique en adéquation avec la demande. Et enfin, notre établissement est ouvert à l’échange d’expérience et de partenariats avec différentes institutions», indique Mohamed Aziz Lahlou, président du groupe Somagef, initiateur de l’UPF.

    L’université, qui vient de franchir le cap des 10 ans, a récemment conclu un partenariat avec le Groupe de réflexion sur le développement durable (GRDD). Cet accord vise la mise en place d’une Université citoyenne au sein de l’UPF. Une convention tripartite de partenariat, entre Ozone Environnement et Services, GPC Papier et Carton et l’UPF, vient d’être avalisée. Cela permettra de faciliter et intensifier les échanges scientifiques et d’expériences ainsi que les moyens matériels et humains entre les trois parties.

    Pour rappel, l’UPF figure parmi les premières universités privées reconnues par l’Etat. Ce statut lui permet de se positionner dans l’espace de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. La reconnaissance offre, en effet, l’opportunité aux enseignants chercheurs à l’avenir, de candidater pour des appels à projets R&D nationaux et internationaux, et bénéficier de plus de financements. Elle constitue aussi un tremplin vers d’autres projets.

    Côté filières, l’UPF offre des formations de type ingénieur, licence et master dans ses trois établissements (Faculté des sciences de l’ingénieur, la Fès Business School et l’école des métiers de l’architecture d’intérieur et du bâtiment).

    Aussi, dans le but de l’accompagnement du Maroc  moderne et l’adéquation avec les évolutions permanentes de la connaissance, l’UPF a développé, en conséquence, son offre de formation par des filières novatrices et originales telle que la  filière «génie des énergies renouvelables et systèmes énergétiques».

    Ceci, pour la formation dans des métiers liés à la filière énergie, le développement durable et l’environnement. En outre, deux nouvelles filières «génie informatique» et «transformation digitale» croisant plusieurs spécialités du monde de l’information et du numérique, sont proposées. La filière «génie des systèmes embarqués» sera elle disponible dès la prochaine rentrée pour étoffer les secteurs de l’aéronautique et de l’automobile.

    L’établissement propose, enfin, une dimension internationale dans son offre de formation. Ce, en permettant à ses étudiants des ouvertures à l’international sur la base de cursus à double diplomation ou intégrant des périodes d’échange avec des universités européennes.

    Une association des lauréats

    L’association «UPF Lauréates» est née à l’occasion de la 10e promotion de l’UPF. Celle-ci a pour objectif de fournir aux diplômés de l’université un réseau dynamique, et de promouvoir l’excellence des enseignements qui y sont dispensés. Pour ses initiateurs, «UPF Lauréates» sera le trait d’union fort et permanent entre les lauréats, les étudiants et l’université. «Nous organiserons plusieurs événements et activités qui permettront à nos lauréats de se retrouver régulièrement autour de thèmes d’actualité concernant leur secteur d’activité ou leur métier», conclut Mohamed Aziz Lahlou, président de l’UPF.

    luniversite-privee-de-fes-086.jpg

    De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc