×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tanger: Un nouveau tandem pour la CGEM-Nord

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5408 Le 10/12/2018 | Partager
    Adil Raïs et Chaïbia Balbzioui Alaoui aux commandes de l’antenne régionale
    Développer la Confédération en région, l’un des chantiers à poursuivre
    adil-rais-et-chaibia-balbzioui-alaoui-008.jpg

    Adil Raïs et Chaïbia Balbzioui Alaoui, nouveau duo à la tête de la CGEM-Nord, ils succèdent à Kamal Mazari, qui vient de conclure son deuxième mandat (Ph. Adam)

    Les patrons du nord viennent de changer de présidence. Jeudi dernier, ils ont élu le binôme formé par Adil Raïs et Chaïbia Balbzioui Alaoui à la tête de l’association patronale régionale. Ils succèdent à Kamal Mazari qui vient de cumuler deux mandats successifs à la tête de la CGEM-Nord.

    Le binôme gagnant faisait face à Mootamid Abbad Andaloussi et Mohamed Chaoui, deux figures du monde du transport qui n’ont réussi à récolter qu’un peu moins du tiers des votes des membres de la Confédération régionale.

    Ces derniers ont préféré le duo Raïs-Balbzioui qui affiche un CV plus équilibré avec une solide expérience en matière entrepreneuriale. Raïs a milité longtemps au sein de la CGEM dont il a occupé jusqu’à dernièrement la vice-présidence régionale tout en cumulant la présidence de l’Association de la zone industrielle de Tanger, AZIT, et tout récemment pris la tête de l’Union des zones industrielles du nord. Balbzioui est quant à elle la dirigeante d’une unité industrielle de la région et présidente de l’antenne régionale de l’Association des femmes entrepreneuses, Afem.

    Raïs s’est engagé dans son programme à continuer dans le chantier de l’extension du domaine d’intervention de la CGEM-Nord en intégrant le reste des villes qui la composent comme Larache et Al Hoceïma. L’objectif est d’atteindre un équilibre de développement entre tous les centres urbains du nord.

    A Tétouan, où la Confédération régionale s’est dotée d’un siège récemment, il est question de renforcer encore plus la présence et d’être plus proche des entreprises locales. Il s’agira aussi de renforcer la présence féminine dans le monde du management, trop peu représentée.

    Une des premières actions sera celle de mettre en place «un bureau représentatif», tant du point de vue sectoriel que régional, a déclaré Raïs au terme des élections. En second lieu, le nouveau président propose d’accompagner les secteurs fragilisés tels que le textile et la manufacture de manière à régler les dysfonctionnements dont ils souffrent.

    A noter que la CGEM-Nord affiche une bonne santé, du moins au niveau financier. Son chiffre d’affaires est de 2,7 millions de DH au 6 décembre, soit une hausse de 34% par rapport à l’exercice précédent. Au niveau des membres, le saut est encore plus important avec 472, soit une augmentation de pratiquement le double par rapport à l’année dernière. En effet, 183 nouvelles adhésions ont été enregistrées, dont 39 pour la ville de Tétouan.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc