Régions

Remaniements chez les SDL de Casablanca

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5386 Le 05/11/2018 | Partager
Casadev devient Casa Environnement
Casa Aswak héritera des abattoirs et des marchés de gros
Casa Prestations perd l’essentiel de ses recettes
casablanca-marceh-de-gros-086.jpg

La gestion du marché de gros des fruits et légumes sera désormais du ressort de la nouvelle SDL «Casa Aswak». Casa Prestations, qui le gérait jusqu’ici avec les abattoirs, sera amputée de l’essentiel de ses recettes (Ph. L’Economiste)

Toujours plus de sociétés de développement local (SDL) à Casablanca. La ville est aujourd’hui gérée par une dizaine de SDL avec chacune des secteurs dédiés (infrastructures, mobilité, gestion des marchés communaux, animation culturelle, patrimoine…).

Ce nouveau mode de gestion, décrié au départ par les élus de la ville, a le vent en poupe. Les dernières en date, «Casa Aswak» et «Casa Environnement», viennent d’être entérinées par les élus de Casablanca lors de la dernière session d’octobre (Cf. édition du 19 octobre 2018).

En fait, ce sont les activités de la SDL Casa Prestations (lancée en 2015) qui sont éclatées pour donner naissance à ces nouvelles structures. En effet, la gestion des abattoirs, du marché de gros des fruits et légumes, la propreté, le suivi des délégataires, les 3D (dératisation, désinsectisation et désinfection)… sont désormais du ressort de deux nouvelles structures. La première, Casa Environnement (Casa Développement), a fait l’objet d’un changement d’objet et de dénomination.

Ainsi, au lieu de s’occuper du stationnement (confié à Casa Transports), elle s’occupera dorénavant de l’environnement, selon ses nouveaux statuts. Elle aura ainsi pour mission le suivi de tous les secteurs liés à l’environnement, dont la propreté et le contrôle des délégataires, les questions relatives à l’hygiène et la salubrité publique, la qualité de l’air, la gestion des espaces verts et des plages.

A signaler que CDG Développement (qui détenait 49% de Casadev) se retire du capital de la nouvelle entité. La commune urbaine de Casablanca (CUC) y est actionnaire à hauteur de 80%, le reste est détenu par le conseil préfectoral.

Pour sa part, Casa Aswak s’occupera, comme son nom l’indique, de la gestion des principaux marchés communaux, à savoir le marché de gros des fruits et légumes, des céréales, les abattoirs, la halle au poisson… Casa Aswak, dont le capital s’élève à 10 millions de DH, est détenue à 80% par la CUC et 20% par le conseil préfectoral. 

Par ailleurs, la CUC a lancé, il y a quelques mois, une nouvelle SDL, baptisée «Casa Ressources». Elle a pour mission de gérer les ressources financières de la commune et de fructifier les recettes. Entre créances en souffrance, non-recouvrement des taxes locales et impayés de tous genres… la ville a cumulé un montant record de plus de 6 milliards de DH de créances à recouvrer, soit le double de son budget annuel.

Les trois nouvelles entités viennent donc s’ajouter aux: Casa Aménagement, Casa Transport, Casa Prestations, Casa Events et Animation, Casa Patrimoine et Idmaje Sakane.

Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc