×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5351 Le 17/09/2018 | Partager

    ■ Des bélugas adoptent un narval égaré

    belugas_051.jpg

     

    Un narval solitaire, nageant à des milliers de kilomètres de son habitat habituel dans l’océan Arctique, s’est trouvé une improbable famille d’adoption au sein d’un groupe de bélugas du fleuve Saint-Laurent au Canada, selon une ONG québécoise oeuvrant à la préservation des mammifères marins. Le jeune narval -identifiable par sa défense et ses taches grises- a été filmé par des biologistes au cours de l’été, nageant au milieu d’une dizaine de bélugas, une petite baleine blanche. Les bélugas l’ont totalement accepté, car autant le narval que ces derniers nagent à la surface de l’eau en se frottant les uns aux autres et en exhibant leurs organes génitaux, a déclaré Robert Michaud, directeur du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) de Tadoussac, à 215 km au nord-est de Québec. «Il a trouvé des copains», a dit ce biologiste à l’AFP. «Et ils le traitent comme s’il était l’un des leurs». Les narvals vivent dans les eaux de l’Arctique, d’où le caractère exceptionnel de la présence de ce spécimen à des milliers de kilomètres de son habitat.

    ■ La Fédération allemande de foot inondée sous les cornflakes!
    Des supporters de l’équipe allemande de Kaiserslautern (3e division) ont fait livrer cette semaine des milliers de paquets de cornflakes au siège de la Fédération allemande de football (DFB) pour exprimer leur colère après une décision arbitrale controversée. «Nous sommes en train de compter les cornflakes», a tweeté jeudi la DFB avec humour: «les paquets dans leur emballage original seront remis par la #DFB à #Tafel Deutschland», l’équivalent allemand des Restos du Coeur. Tout est parti d’une interview de fin de match le 2 septembre du joueur de Kaiserslautern Jan Löhmannsröben, rapidement devenue culte sur internet: «Si ça c’est un arbitre, qu’il aille compter les cornflakes», a-t-il lancé, au milieu d’une diatribe enflammée prononcée à chaud. Une enquête de la DFB a été ouverte contre lui après cette interview, avec le risque d’une sanction. Ses fans, pour prendre sa défense, ont décidé de le prendre au mot et de faire livrer 1000 paquets de cornflakes à la DFB à Francfort, selon le quotidien Bild de jeudi, qui précise que 3000 autres paquets sont en route. Des supporters d’autres clubs ont également embrassé sa cause et envoyé leurs propres paquets, de sorte que les livraisons ont afflué ces derniers jours.
    Alors que son équipe menait 1-0 contre Zwickau dans le temps additionnel, Löhmannsröben a provoqué un pénalty pour une main dans la surface en levant un bras pour se protéger après avoir reçu un coup de coude au visage d’un attaquant adverse. Zwickau a transformé le pénalty et égalisé à la 90+2e minute.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc