Entreprises

Les équipes au volant de PSA Maroc

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5301 Le 26/06/2018 | Partager
DRH, logistique, achats, pilotage process, performance…
Les postes stratégiques déjà occupés
psa_001.jpg

Aziza Azoud, pilote du process assemblage moteur. Elle est l’ingénieur en chef de l’équipe qui a développé le premier moteur made in Maroc de PSA. Le bloc-moteur a subi tous les tests européens avec succès  (Ph. PSA)

L’essentiel  du staff de PSA Maroc est déjà opérationnel. Un an avant les premières livraisons de l’usine Peugeot Citroën de Kénitra, les postes stratégiques, voire ceux liés à la production, sont déjà opérationnels. La première recrue a été la directrice RH: Fedoua Kadmiri.

«La stratégie RH consiste à recruter des Marocains du Maroc de manière à exploiter l’usine dès son démarrage avec des effectifs locaux», tient à préciser Rémi Cabon, Monsieur PSA Maroc. Au total, près de 2.000 postes sont à pourvoir.

Autre poste stratégique, celui de chef de zone Maroc. Cette fonction est assurée par Adel Zerrouk. Le premier moteur made in Maroc est déjà assemblé par une équipe pilotée par une opératrice marocaine (Aziza Azoud, opératrice assemblage moteur). Le premier moteur marocain a réussi l’ensemble des tests de validation en avril dernier. Il a été développé au sein du centre R&D qui compte déjà plus de 300 personnes, chapeautées par l’ingénieur en chef Aziza Azoud.

La partie logistique supply chain est assurée par le chef d’orchestre, Hamza El Yamoune, logistic supply planner. La mobilité durable et le numérique occupent une place de choix au sein de l’usine de Kénitra. D’aucuns pensent que le site pourrait à terme produire des véhicules électriques. Un scénario que le management ne confirme ni infirme pour le moment.

Le poste de la mobilité durable est assuré par une équipe R&D pilotée par Abir Ouajdi, ingénieur simulation numérique. Comme son nom l’indique, la mission de Abir Ouajdi consiste à développer des simulations numériques pour anticiper l’évolution de l’industrie automobile, voire innover et surmonter les challenges métiers. Pour faire tourner la machine et monter rapidement en régime, PSA Maroc a recruté un responsable performance. Sa mission: supporter l’ensemble des collaborateurs à travers l’optimisation du process industriel.

C’est Amine Kabbab qui assure le pilotage de la performance du site. L’enjeu est de relever constamment les challenges, atteindre les objectifs avec le souci permanent de l’efficience des équipes. Bien évidemment, pour assurer un pilotage rigoureux de l’ensemble du site de façon à garantir une croissance durable, Halima Lahlou (pilote économique) veille au grain. Cette jeune cadre apporte son expertise pour un pilotage rigoureux des études économiques. Sa fonction consiste également à piloter l’allocation des objectifs, les coûts tout en analysant leurs décompositions. C’est ce qui est censé contribuer à la création de valeur et sécuriser la croissance du site de production.

Autre poste sensible, celui des achats. Il est confié dès le départ à Haithem Aidi, chef de projet achats industriels chez groupe PSA Maroc. Sa fonction porte sur le pilotage des achats de composants automobiles avec tous les enjeux relatifs à une sélection rigoureuse de l’écosystème de fournisseurs (1er et 2e rang) du constructeur marocain. D’ailleurs, la valeur ajoutée de Haithem Aidi réside dans son expertise pour le développement de tout un écosystème au Maroc. In fine, contribuer à construire une filière marocaine cohérente de sous-traitants.

Toute l’efficience du site Maroc reposera sur le potentiel et la montée en compétence de l’ensemble des équipes. Cette mission est confiée à Amine Lafdi. C’est le responsable Rémunération & SIRH du groupe au Maroc. C’est à ce cadre que revient le pilotage de la politique rémunération du site ainsi que l’analyse des besoins de la direction RH en matière de système d’information.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc