×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
International

Stephen Hawking, l’homme qui a fait rêver d’univers

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5230 Le 15/03/2018 | Partager
L’astrophysicien le plus médiatisé du monde a vécu 76 ans malgré sa maladie
Du trou noir, au cinéma... le Géo Trouvetout contemporain laisse un bel héritage
stephen-hawking-030.jpg

Stephen Hawking : Son génie scientifique et son handicap physique avaient fait de lui une personnalité mondialement connue. Il est mort hier, dans sa maison à Cambridge, au nord de Londres (Ph.  AFP)

Il a défié les lois de la physique et celles de la maladie. Stephen Hawking, le plus célèbre astrophysicien contemporain du monde, atteint à 21 ans de la maladie de Charcot (maladie dégénérative paralysante), a vécu 55 ans de plus que les deux ans que lui prédisaient alors les médecins. 55 ans où il a livré au monde les plus belles leçons de courage, un espoir pour toutes les personnes handicapées dans le monde, mais aussi son décryptage du trou noir, de l’origine de l’univers et du big bang.

Malgré son lourd handicap, cloué dans un fauteuil roulant avec une voix synthétisée, il a réussi rien qu’avec ses clignements des yeux ou de sourcils à faire «fonctionner» son petit monde. Il a été en collaboration avec les Gafa, à l’origine de plusieurs bijoux technologiques révolutionnaires.

Des machines prêtes à dépasser l’homme. D’ailleurs, souvent interpellé à ce propos, Hawking se disait inquiet de cette accélération technologique et de la course à la «singularité». Pour lui, «le développement d’une pleine intelligence artificielle signerait fatalement le glas de la race humaine».

Sa vie, pleine de rebondissements, a été trépidante. Dans son parcours, l’astrophysicien a incarné tour à tour son propre rôle au cinéma, et des séries télévisées comme Star Trek et «The Big Bang Theory». Comme il est aussi devenu une icône de la pop culture, une star de la communauté geek et l’homme le plus en vue dans les talkshows. Il a même eu sa propre figurine Simpsons pour ses nombreuses apparitions dans les épisodes d’un des plus célèbres dessins animés américains.

«S’il s’était distingué dans la génétique plutôt que la cosmologie, son histoire d’intellect n’aurait probablement pas eu la même résonance à travers le monde», indique l’astrophysicien Martin Rees, collègue de Stephen Hawking à l’université de Cambridge.

De Stephen Hawking, l’histoire retiendra, entre autres, son livre «Une brève histoire du temps», une vulgarisation scientifique devenue un véritable best-seller, bien «qu’incomprise».
Sa vie a fait l’objet d’un biopic, basé sur la biographie écrite par sa première épouse Jane, «Une merveilleuse histoire du temps», qui a valu à l’acteur qui l’incarnait, Eddie Redmayne, l’Oscar du meilleur acteur en 2015.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc