×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Brèves

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:5215 Le 22/02/2018 | Partager

■ L’OFPPT présente son programme 2018
L’OFPPT vient de valider son plan d’action et son budget pour l’exercice 2018. L’organisme prévoit pour cette période une capacité d’accueil de pas moins de 592.000 places pédagogiques en formation initiale et la création de près de 24 nouveaux centres. Le nombre de bénéficiaires de la formation continue, quant à lui, devrait atteindre plus de 280.000 salariés. L’Office fera également la part belle à l’entrepreneuriat. Ainsi, près de 3.000 porteurs de projets seront formés pour créer un total de 1.200 entreprises. La démarche se traduira également par l’enrichissement des cursus de formation initiale par plusieurs modules consacrés aux soft skills et à l’entrepreneuriat. Une opération dont le budget s’élève à 3.736,7 millions de DH.

■ Un salon pour préparer sereinement sa retraite
Préparer son après-retraite et apprendre à demeurer actif durant cette période. C’est dans cet esprit que Casablanca abritera du 28 au 30 juin prochain le Cap Senior. Un salon inédit qui réunira durant trois jours professionnels, exposants et institutionnels pour informer le public sur les solutions permettant de planifier sa vie de retraité. Un évènement innovant qui vise avant tout à préparer à ce stade crucial de la vie.

■ Le Forum Centraliens Supélec émet un livre blanc
L'Association des Centraliens Supélec du Maroc a tenu la 6e édition de son forum, les 18 et 19 février à Casablanca. A l’issue des travaux, les panels ont tous convergé vers la nécessité de mixer deux modèles de développement industriel: un modèle d’industrie de transformation classique des ressources naturelles du continent (textile, agro-industrie, mines...) avec un maximum d’intégration de valeur sur le plan local. En parallèle, il faudrait développer une nouvelle industrie faiblement intense en capital, qui lui est propre, basée sur des startups positionnées sur des segments à très forte valeur ajoutée.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc