×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5155 Le 24/11/2017 | Partager

    ■ Il tue un serpent de ses propres mains!
    Un Indonésien est devenu un héros sur les réseaux sociaux après avoir tué un serpent de ses mains dans un train de banlieue, filmé par des passagers. Le convoi a effectué un arrêt d'urgence quand le serpent a été aperçu dans un porte-bagages d'un wagon du train qui reliait Jakarta à Bogor, ville au sud de la capitale. Les images filmées par des smartphones montrent l'homme monter sur banc de passager pour atteindre le porte-bagages, attraper le serpent par la queue et le frapper violemment au sol. Le reptile a apparemment été immédiatement tué sous les yeux de passagers médusés, observant le scène à distance. Impossible de connaître dans l'immédiat l'espèce du serpent ni de savoir s'il était venimeux. Aucun passager n'a été blessé. Le reptile se serait échappé du sac d'un passager du train bondé, selon la Société des chemins de fer indonésiens (KCI). «Nous regrettons l'incident et présentons nos excuses aux voyageurs qui ont été perturbés» par l'incident, a déclaré à l'AFP une porte-parole de la KCI. Il n'est pas rare de voir des animaux de toutes sortes voyager dans les transports publics dans les campagnes indonésiennes, mais sur les liaisions urbaines, ils sont interdits.

    ■ Des matchs de basket truqués pour gonfler les salaires des joueurs
    Huit basketteurs professionnels indonésiens et un responsable de l'encadrement ont été bannis à vie en raison de matchs truqués, apparemment pour aider à payer les salaires de l'équipe, premier scandale de cette nature dans ce sport en Indonésie.
    Ces membres du club de Siliwangi Bandung se sont vu interdire cette semaine de jouer dans la ligue pour avoir truqué au moins quatre rencontres la saison passée, a indiqué jeudi la ligue. C'est le premier cas de matchs truqués connu dans le basketball en Indonésie, pays d'Asie du Sud-Est où de nombreux cas de tricherie ont déjà touché des sports plus populaires, tels le football et le badminton. «Ce qu'ils ont fait est intolérable», a déclaré le commissaire de la ligue, Hasan Gozali, dans un communiqué jeudi.
    Les joueurs, qui ne percevaient pas la totalité de leur salaire, ont triché de manière à ce que des parieurs misent sur le résultat de leurs matchs truqués, afin de partager les recettes, selon des médias locaux, qui n'ont pas précisé sur quel montant portait le scandale. «Quelqu'un nous a donné des enregistrements de conversations sur les projets de trucage. Nous avons confronté les joueurs et ils ont avoué», a déclaré le président de la Fédération indonésienne de basket, Danny Kosasih. L'ancien propriétaire du club, Dennis Depriadi, a mis en exergue les difficultés financières de cette formation: «Nous avions des problèmes de liquidités car plusieurs versements (de sponsors) n'ont pas été effectués à temps», a-t-il précisé à l'AFP. Siliwangi, club de la ville de Bandung au sud-est de Jakarta, était l'une des plus mauvaises équipes la saison passée, après avoir remporté seulement quatre des 14 rencontres disputées.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc