×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Essai automobile: Porsche sort l’artillerie lourde

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5143 Le 08/11/2017 | Partager
    La firme allemande lance le plus puissant break de chasse au monde
    La nouvelle Panamera Sport Tourismo bientôt introduite sur le marché
    porshe_043.jpg

    Jamais un break n’a roulé aussi vite. La toute nouvelle Panamera Sport Tourismo fait mieux que perpétuer l’héritage de Porsche en matière de performances. Pour sa version la plus radicale (Turbo S e-Hybride), elle abat le 0 à 100 km en à peine 3,6 secondes (Ph. Porsche)

    C’est ce que l’on peut appeler le Shooting break le plus rapide du monde. La Porsche Panamera Sport Tourismo abat le 0 à 100 km en à peine 3,6 secondes dans sa version la plus bestiale la turbo S e-Hybride dotée du moteur V8 bi-Turbo de 4.0 l de 680 chevaux de puissance. Difficile de faire mieux pour un véhicule qui pèse tout de même plus de 2 tonnes.

    La firme de Stuttgart a su concevoir un break de chasse qui regroupe tous les superlatifs de puissance et de performance, il n’y a que le prix qui ne cesse de s’envoler. Il faut compter quelque chose comme 190.000 dollars pour se l’offrir, comme l’indique Deesch Papke, CEO de Prosche Middle East & Africa, qui a fait le déplacement à Lisbonne pour la présentation officielle de ce break de chasse, la semaine dernière, aux principaux médias de la région dont L’Economiste faisait partie.

    Premier break de l’histoire du constructeur allemand, le modèle ne passe pas inaperçu. Il est ainsi resté très fidèle à son concept d’origine présenté en 2012. Ses dimensions sont d’ailleurs identiques à celles de la version berline avec une longueur de 5,5 m et un empattement de 2.950 mm à la différence qu’elle dispose d’une lunette arrière étirée pour lui procurer cette allure de break, sans pour autant dénaturer la silhouette tant caractéristique de la Panamera.

    Et pour accentuer son côté break, la Sport Tourismo conserve l’aileron caractéristique de Porsche qui a été placé en haut du hayon. Il s’adapte selon trois réglages variant en fonction du type de conduite pour améliorer l’appui. Ce hayon supplante un coffre de 520 litres, soit 20 litres de plus que la berline.

    Dans ce sillage, le véhicule offre une modularité convenable avec une banquette arrière qui peut être scindée en 2/3-1/3, et rabattue électriquement pour former un plancher plat. Justement, la banquette arrière dispose d’une place supplémentaire avec une configuration que Porsche nomme 4+1 places, ce qui laisse présager l’étroitesse de l’espace offert au cinquième passager.

    Outre cette 5e place, l’habitacle de Panamera ST est identique à celui de la berline avec un environnement élégant, qualitatif et moderne avec un écran tactile 12,3 pouces regroupant toutes les fonctionnalités du véhicule ou encore les boutons de confort (clim, chauffage…) à retour haptique. La position de conduite typique de Porsche est également au rendez-vous avec son assise basse, son volant droit et son démarreur à gauche. Justement au niveau de la conduite, la Panamera Sport Tourismo laisse la part belle à la performance.

    L’offre de motorisation  débute avec un V6 bi-Turbo essence de 330 ch pour se terminer avec une inédite version Turbo Hybride de 680 ch. Rien que ça! Le tout en transmission intégrale associée à la boîte de vitesses PDK à 8 rapports.

    De notre envoyé spécial à Lisbonne, Moulay Ahmed BELGHITI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc