×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4961 Le 15/02/2017 | Partager

    • Devises: Le dirham perd du terrain face à l’euro     
    Le dirham marocain continue à faire bonne figure face au dollar. Il s’est, en effet, apprécié de 0,51% face à la monnaie américaine. En revanche, il cède du terrain par rapport à l’euro avec un recul de 1,34% en janvier. M.A.B.

    • Le niveau de vente de devises progresse
    Ça s’active dans les salles de marché des banques. En janvier, le niveau de vente de devises par BAM aux banques sur le marché des changes, progresse. Il est, en effet, passé à 289 millions de DH au lieu d’une moyenne de 729 millions durant l’année 2016. M.A.B.

    • PaletteS et conteneurs: Chep s’installe au Maroc
    Le fournisseur mondial de produits et de solutions pour la chaîne d’approvisionnement durable s’implante au Maroc. Filiale du groupe Brambles, la multinationale Chep a été fondée il y a plus de 60 ans et est  présente dans 60 pays. Elle compte parmi son portefeuille des clients de par le monde tels que P&G, Ford, Unilever, Danone, Nestlé...  Avec les flux de palettes et conteneurs se déplaçant régulièrement vers le Maroc depuis l’Europe et à la demande de ses clients au niveau local et régional, Chep s’installe au Maroc et vise à apporter son expertise mondiale aux organisations locales et multinationales au Maroc. Chep favorise l’utilisation de ressources 100% renouvelables dans ses plateformes de manutention des matériaux et assure l’absence de déchets de bois dans les sites d’enfouissement. A.R.

    • Electrique/énergie: Les Marocains au Middle East Electricity
    Plusieurs opérateurs marocains du secteur électrique et énergétique font le déplacement du 14 au 16 février à Dubaï. Objectif: prendre part à la 42e édition du salon Middle East Electricity. Il s’agit d’une plateforme d’échanges pour les entreprises internationales pour promouvoir leurs produits, services, solutions et innovations dans la région Mena.
    L’édition 2016 a  connu un record de participation de 1.453 exposants venus de 61 pays et plus de 2.000 visiteurs professionnels originaires de 126 pays. A.E.

    • Les Bigboss Summer Edition arrivent au Maroc!
    Après les Canaries, la Grèce continentale et la Crète, c’est sous le soleil de Marrakech que se retrouveront pour ce 8e opus les 90 sponsors et les 290 patrons du digital, e-commerce, e-retail et e-tourisme. Des décideurs qui représentent à eux seuls plus de 26 milliards de chiffre d’affaires online cumulé. Au programme de cet événement d’influence, organisé par Digilinx en partenariat avec The Mice Experts et KTI, 3 jours résolument disruptifs mêlant rencontres business et activités ludiques. A.R.
    • L’université Hassan II prépare son nouveau siège
    Les études architecturales pour le nouveau siège de la présidence de l’université Hassan II de Casablanca démarrent. Les travaux commenceront d’ici environ cinq mois. Le nouveau siège sera basé sur la route d’El Jadida, en face de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales. A.Na

    • Première licence en mandarin
    La faculté de lettres et de sciences humaines d’Aïn Chock, à Casablanca, vient d’ouvrir la première licence en études chinoises et ce, en partenariat avec l’Université des études internationales de Shanghai. Les cours sont assurés par quatre enseignants marocains et cinq d’origine chinoise. 80 étudiants se sont déjà inscrits. Le master et le doctorat en études asiatiques seront lancés dans deux ans. Des filières similaires sont prévues notamment à Agadir et Tanger pour répondre à la forte demande. H.E.

    • Mixité: Le maire de Fès supprime l’arrêté controversé
    Epinglé par l’Intérieur, Driss El Azami El Idrissi, maire de Fès, a décidé l’annulation de l’arrêté communal interdisant la mixité dans les salons de coiffure et de beauté de Fès. Sa décision fait suite au tollé de réactions qui a suivi la session du 1er février. Le ministère de l’Intérieur lui avait signifié d’invalider l’arrêté, jugé «anticonstitutionnel et discriminatoire et ne relevant pas des compétences du conseil communal». Y.S.A.

    • Fès: Les pourparlers pour le PAC lancés
    Fès sera enfin dotée d’un plan d’action communal (PAC). Les pourparlers pour la réalisation de la feuille de route du conseil de la ville ont été lancés, hier, par le maire PJD, Driss El Azami El Idrissi, en présence de la société civile. «Nous devons mettre en œuvre une banque de projets sans tenir compte ni de leur financement ni de la partie qui va les prendre en charge», a affirmé l’ancien ministre du Budget. En clair, une vision sans aucune visibilité. Y.S.A.

    • Tanger: 7 milliards de DH d’investissements en 2016
    Le CRI de la région de Tanger-Tétouan-Alhoceima a approuvé en 2016 141 projets pour un montant total de 7,06 milliards de DH d’investissements. Le chiffre est en progression de près de 7% par rapport à l’année d’avant. Ces projets devront déboucher sur la création de près de 13.000 emplois dans la région, selon une note du Centre. Les deux tiers de ces investissements relèvent du secteur industriel avec 4,2 milliards suivis par la Logistique avec 14% et le BTP avec 11%.A.A.  

    • L’Economiste rattrapé par le chasseur d’anglicisme…
    Son nom ne vous dit sans doute rien. Depuis les années 90, Daniel de Poli est pourtant un habitué des échanges courtois mais vifs avec les grandes rédactions francophones dans le monde.
    Sans être leur bête noire, son sport favori consiste à traquer les anglicismes dont usent, et parfois abusent, les journalistes et qui à ses yeux menacent la belle langue de Molière.
    Notre jeune signature Reda Benomar a été depuis hier épinglé à son tableau de chasse pour avoir utilisé le mot «Big Data» dans notre article publié le 13 février (Big data: les banques sont «assises sur des mines d’or»).
    De Poli qui nous a interpellés par mail lui aurait préféré «mégadonnées».
    Avant de trancher définitivement sur la proposition de notre puriste du français, nos prochaines conférences de rédaction statueront après un brainstorming (oups... pardon, déballage d’idées). M.B.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc