×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4887 Le 31/10/2016 | Partager

• Automobile: Un nouveau métier émerge
Avec l’implantation des constructeurs automobiles et le développement de l’intégration industrielle de leur chaîne au Maroc, de nouveaux métiers voient le jour. Parmi eux, l’outillage. Un nouvel établissement de formation dans le domaine verra bientôt le jour à Tanger, grâce à un partenariat entre l’Ofppt et le groupe français Snop. Ce sera une première au Maroc. Le bâtiment est en cours de construction. Il sera opérationnel dans 4 à 5 mois. L’ingénierie de formation a, également, été arrêtée. A.Na

• COP22: Bab Ighli livré à 98%
Le dit «Bab Ighli» devant abriter les travaux de la 22e Conférence des Parties (COP22) a été livré à 98%. Les organisateurs se disent prêts à recevoir les 20.000 délégués attendus issus de 196 pays. Les travaux d’aménagement du village de 300.000 m² ont été réalisés en moins de six mois, selon la même source. S.F.

• COP22, du networking aussi
La Conférence des Nations unies sur le climat, COP22, sera aussi l’occasion pour des entrepreneurs du monde entier de se rencontrer et d’enrichir leur réseau. La jeune businesswoman marocaine, Yasmine El Baggari, fondatrice du site de tourisme Voyaj aux Etats-Unis, y sera aussi. Elle ramènera avec elle 15 global leaders de Voyaj de la Silicon Valley à Marrakech. Yasmine participera au panel sur le tourisme intelligent, ainsi qu’à celui des femmes leaders. Lors du Global Entrepreneurship 2016 à San Francisco, elle a été citée en exemple par le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, parmi les entrepreneurs aux idées géniales améliorant la vie des communautés. A.Na  

• Wafa LLD se met à l’hybride pour la COP22
En marge de la COP22, Wafa LLD veut contribuer à la réduction des émissions de CO2. Le spécialiste de la location en longue durée de véhicules vient, en effet, d'investir dans des véhicules hybrides. La filiale de Attijariwafa bank a fait l’acquisition de 40 Toyota Yaris hybride qui seront mis au service de la COP22. Une fois l’événement terminé, ces véhicules serviront à la clientèle de la société de LLD. M.A.B.

• Le crédit progresse de 4% à fin septembre
Le rythme de progression des crédits bancaires s’accélère quelque peu. Au dernier pointage (fin septembre), l’encours des prêts octroyés par les banques s’apprécie de 4% pour se hisser à plus de 795 milliards de DH. A l’exception des crédits en faveur de la promotion immobilière qui poursuit sa baisse, toutes les autres catégories sont en hausse. A commencer par les prêts à l’habitat qui s’améliorent de 5,3% atteignant plus de 186 milliards de DH représentant les trois quarts des prêts immobiliers. Les crédits à l’équipement font mieux avec une progression de 5,8% à 147 milliards de DH démontrant une reprise de l’investissement au sein des entreprises. Ceci étant, les crédits de trésorerie affichent une timide progression de 2,2% à 177 milliards de DH. Enfin, les prêts à la consommation se sont améliorés de 5,5% à 48 milliards de DH. Pour les impayés, la progression dépasse 8% pour un encours de 62 milliards de DH mais elle reste bien en deçà des niveaux observés précédemment. M.A.B.            

• Formation par alternance: Des incitatifs fiscaux pour les entreprises?
L’Ofppt peine à convaincre les entreprises à s’ouvrir à l’accueil de stagiaires pour la formation par alternance. Afin de les encourager à s’y impliquer, ce qui leur permettrait, in fine, de disposer de profils employables et rapidement opérationnels, l’Office est en train de négocier des incitations fiscales avec le ministère des Finances. A.Na
• Contrats spéciaux de formation: L’Ofppt «frustré»
Malgré toutes les tentatives de réforme (tiers payant, formations groupées, gestion des paiements par les Giacs,…), rien n’y fait. En raison des procédures trop complexes et trop lentes, les PME/PMI peinent toujours à bénéficier des contrats spéciaux de formation leur garantissant le remboursement des formations de leurs RH. L’Ofppt, qui assure la gestion des paiements, la «tâche ingrate» comme dirait son patron, Larbi Bencheikh, se dit tout aussi «frustré» que les entreprises par cette situation, et se défend de toute responsabilité. «L’Office, qui mobilise une centaine de personnes pour les CSF, souffre aussi. On nous a remis un manuel que nous n’avons pas élaboré, et que nous devons respecter. Le système doit changer», confie Bencheikh.
A.Na
• Gouvernement: Les harakis veulent participer
Le Conseil national du MP a chargé le secrétaire général Mohand Laensar de mener les négociations avec Abdelilah Benkirane. Les harakis semblent avoir tranché leur position. Plusieurs membres du Parlement de ce parti ont plaidé en faveur de la participation au prochain gouvernement. Ils souhaitent également prendre en charge des portefeuilles importants. M.A.M.
• Un accord syndical signé dans le monde judiciaire
Le ministère de la Justice et des Libertés vient de conclure un accord avec deux centrales de son secteur. Il s’agit du syndicat démocratique de la justice membre de la FDT, de la Fédération nationale de la justice ralliée à l’UNTM. La convention porte sur l’institutionnalisation du dialogue social et la consolidation des libertés syndicales. La modification du statut des greffiers figure également dans l’agenda. L’accord concerne aussi les concours professionnels, les indemnités des ingénieurs relevant du ministère de la Justice ou celles relatives aux heures supplémentaires et aux permanences. La notation des fonctionnaires et les demandes de regroupements familiales ne sont pas en reste. F.F.

• L'Observatoire international du commerce dans sa quatrième édition
Euler Hermes, leader mondial de l’assurance-crédit, organise en partenariat avec BMCE Bank of Africa et en collaboration avec des partenaires institutionnels tels que Maroc Export, la CFCIM ainsi que l’Asmex,  la quatrième édition de l’Observatoire international du commerce. Pour ce rendez-vous prévu jeudi 1er décembre 2016, à Casablanca, Euler Hermes fédère les partenaires et mobilise ses experts internationaux pour proposer aux opérateurs marocains de décrypter les perspectives de l'économie mondiale 2017. Le président du
directoire Euler Hermes groupe, Wilfried Verstraete, interviendra à cette occasion. Le groupe Eco-Médias est partenaire de cette édition. J.R.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc