×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4877 Le 17/10/2016 | Partager

    • Le Souverain au chevet de Abderrahmane Youssoufi
    Le Souverain a rendu visite, samedi 15 octobre, à Abderrahmane Youssoufi dans une clinique à Casablanca. Youssoufi est hospitalisé suite à une pneumonie. Pour la symbolique, il s’agit d’un geste fort envers un ancien Premier ministre qui a marqué l’Alternance. A.E.

    • Agrumes: Reprise de l’export sur les Etats-Unis
    Les exportations d’agrumes sur le marché américain ont repris depuis le jeudi 13 octobre.
    Le visa d’export avait été suspendu aux agrumes marocains depuis février dernier à cause de la présence de larves de cératite (mouche méditerranéenne) dans un lot de clémentine. Ce qui a été suivi par la mise en place en juin d’un plan d’action entre l’Onssa et l’Autorité phytosanitaire américaine.
    Des experts américains ont examiné les dispositions prises par le Maroc avant d’ordonner la levée de l’interdiction. Les exportations d’agrumes sur ce marché s’élèvent en moyenne à 44.000 tonnes par an. H.E.  

    • Un don de 40 millions de dollars pour le projet arganier  
    Le Fonds vert pour le climat (FVC) vient d’accorder à l’Agence pour le développement agricole (ADA) un don de 40 millions de dollars (un peu plus de 390 millions de DH). Destiné à financer le projet arganier, ce don intervient 7 mois à peine après l’accréditation de l’ADA auprès du FVC. L’agence avait déjà décroché un autre financement de 10 millions de dollars du Fonds d’adaptation auprès duquel elle est également accréditée. H.E.

    • Une réunion ministérielle pré-COP 22
    Une rencontre ministérielle pré-COP 22 se tiendra à Marrakech les 18 et 19 octobre. Objectif: préparer la conférence mondiale phare sur le climat qui se tiendra du 7 au 18 novembre prochain dans la ville ocre. L’évènement sera dirigé par les présidents de la COP21 et de la COP22, la ministre française de l’Environnement Ségolène Royal, ainsi que le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar. Au total, ce sont près de 400 participants qui sont attendues dont des ministres venus de 80 pays. K.A.

    • En prison pour des sacs en plastique!
    Le parquet général près du tribunal de 1re instance de Salé a ordonné de placer un individu en garde à vue suite à la saisie de 5 tonnes de sacs en plastique interdits à la vente. Les investigations préliminaires ont révélé que le mis en cause avait acheminé cette quantité de produits illicites à partir d’un entrepôt clandestin situé à Tit Mellil. A.E.

    • Céréales: Le Maroc dépend encore des importations
    Avec un taux de dépendance aux importations céréalières de 54%, le Maroc consomme plus de céréales importées que de céréales produites sur son territoire. C’est plus de 3 fois supérieur à la moyenne mondiale de 16%, relève la BAD dans son étude: «Production agricole, sécurité alimentaire et ajout de valeur en Afrique du Nord». L’Egypte consacre environ un tiers de ses recettes aux importations de denrées, tandis que la Mauritanie et le Maroc consacrent un quart à un cinquième de leurs revenus à l’alimentation. La contribution de l’agriculture au PIB varie d’un minimum de 2% en Libye à 15% en Egypte et au Maroc, mais cela n’est pas révélateur de l’importante contribution de l’agriculture à l’emploi. F.Z.T.

    • L’obstacle à l’investissement
    L’étude de la BAD précise que la part de financement de l’agriculture est extrêmement faible par rapport à la contribution de l’agriculture dans l’économie. En Egypte et au Maroc, deux grands pays agricoles, la part de crédit de l’agriculture (ajustée pour sa contribution au PIB) est inférieure à un cinquième de la moyenne pour l’ensemble de l’économie. En Algérie et en Tunisie, elle représente environ la moitié. En Mauritanie, le crédit agricole ne représente que 2% du PIB agricole. F.Z.T.

    • Le stress hydrique guette
    La BAD relève aussi que les réserves d’eau renouvelables annuelles par habitant en Afrique du Nord vont de 108,2 m3 en Libye à 889,6 m3 au Maroc. Cela signifie que tous les pays de la région, à l’exception de la Mauritanie, subissent un stress hydrique. F.Z.T.

    • CFG: Gros succès des 3es rencontres  «One on One»
    CFG Bank vient de reconduire sa troisième One on One à Marrakech.  Une opération séduction pour la Bourse, en particulier pour les sociétés cotées, offrant ainsi au marché actions une visibilité à l’international. Objectif: permettre des échanges francs, directs et détaillés entre investisseurs et émetteurs. Des dizaines de représentants de la finance internationale et de sociétés cotées, d’opérateurs et investisseurs nationaux ont répondu à l’invitation de CFG Bank. B.B.

    • Export: Mission exploratoire en Malaisie
    Maroc Export organise, les 17 et 18 octobre, une mission commerciale exploratoire multisectorielle à Kuala Lumpur (Malaisie). Cette mission, qui est la première du genre sur le marché malaisien, a pour objectif d’identifier les interlocuteurs publics et privés afin d’examiner les opportunités d’échanges commerciaux et de partenariat dans les secteurs du cuir, des technologies de l’information, de la logistique, de la pharmacie, du BTP… A.E.

    • Climat: Une avancée pour l’élimination des HFC
    La communauté internationale vient d’adopter à Kigali un accord important sur l’élimination progressive des hydrofluocarbures (HFC), gaz utilisés au niveau des réfrigérateurs ou encore des climatiseurs, jugés particulièrement nocifs pour le climat. Le calendrier a été validé lors d’une réunion de grande envergure qui regroupait les représentants des 197 parties au Protocole de Montréal sur la protection de la couche d’ozone. K.A.

    • Championnat mondial de voitures électriques à Marrakech
    En marge du conseil d’administration de la Marocaine des jeux et des Sports (MDJS), qui s’est tenu vendredi 14 octobre, une convention tripartite a été signée entre le ministère de la Jeunesse et des Sports, la MDJS et l’Association Circuit international My El Hassan. Cet accord, qui intervient dans le contexte de la COP22, fixe les modalités de l’organisation d’une épreuve du championnat du monde de voitures électriques (Formule E), qui comptera pour le calendrier mondial de la Fédération internationale automobile (FIA), et qui se déroulera à Marrakech les 12 et 13 novembre prochain. A.E.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc