×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    L’Institut Cervantès fait son cinéma

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4868 Le 04/10/2016 | Partager
    Du cinéma contemporain à Marrakech
    Les mardis jusqu’au 4 octobre
    Des films sous-titrés en français et gratuits
    cervantes_cinema_068.jpg

    Les mardis jusqu’au 4 octobre, l’Institut Cervantès de Marrakech invite à des projections gratuites de films et documentaires. Du cinéma contemporain pour en apprendre un peu plus de l’Espagne (Ph. ICM)

    L’Institut Cervantès de Marrakech ouvre sa saison. C’est par le cinéma contemporain que l’on s’apprête à apprendre un peu plus de l’Espagne. Comme de ce quartier de Grenade, Sacromonte, héros de la première projection. Une plongée dans les traditions des communautés gitanes où ont émergé de nombreux artistes. C’est là, au XVIe siècle, après l’expulsion des musulmans et des juifs, que ce quartier change de visage.
    La reconquête de la ville attire les gitans qui y déploient leur mode de vie. Leur langue, leurs chants et leurs danses, et ces maisons-grottes si particulières où s’organisent encore aujourd’hui des spectacles de Zambras. Berceau du flamenco, Sacromonte jouit d’une réputation mondiale en matière de tourisme culturel. Autre programmation, la comédie d’Álvaro Fernández-Armero, «Les moutons ne ratent pas le train», décrit avec humour les espoirs, et désillusions d’un groupe d’amis qui arrivés à la quarantaine, peinent à affronter les changements de la société actuelle. Entre Alberto, coincé entre sa campagne et les envies d’enfant de sa femme, les déboirs amoureux de Sara et Juan qui comme les autres a le sentiment d’être passé à côté de sa vie, une galerie de portraits drôles et attachants, filmée avec beaucoup d’optimisme. Enfin, à l’affiche le 4 octobre, le «Doñana quatre saisons» de Javier Molina Lamothe est l’occasion de découvrir toutes les richesses du parc national de Doñana où les saisons font leurs œuvres sur la nature et la biodiversité. A l’ouest de l’embouchure du fleuve Guadalquivir, au sud de l’Andalousie, ces 77.000 ha figurent parmi les principaux trésors naturels d’Europe. Reconnu par l’Unesco comme Réserve de la biosphère, ce parc fait figure de symbole du combat pour la protection de la nature, depuis son sauvetage qui fut à l’origine de la création du WWF. On y trouve une diversité unique de milieux et d’espèces essentiellement africaines, dont le lynx pardelle et l’aigle ibérique, qui sont parmi les animaux les plus menacés du monde.  
    Rappelons que les événements de l’Institut Cervantès sont en entrée libre. Toute l’année, des rendez-vous culturels de qualité s’enchaînent, organisés par cette institution culturelle dépendant du ministère des Affaires étrangères espagnol, qui se consacre à la promotion et à l’enseignement de la langue espagnole, ainsi qu’à la diffusion de la culture espagnole et hispano-américaine.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc