×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4865 Le 28/09/2016 | Partager

    ■ Une compétition de surf pour chiens!

    chien_surf_065.jpg

    La Californie vient d’abriter une compétition annuelle bien particulière puisqu’elle opposait non pas des êtres humains mais des chiens au pied visiblement marin! Petits ou grands, en tandem avec leur propriétaire ou en solo, une soixantaine de chiens équipés de gilets de sauvetage ont ainsi chevauché les vagues de la plage californienne de Huntington pour la huitième édition de cette compétition. Certains canins, classés par poules suivant leur taille, ont été balayés de leur planche de manière spectaculaire tandis que d’autres sont tout de même parvenus à se maintenir fermement sur leurs quatre pattes jusqu’au rivage. Des chiens avaient fait le voyage de Floride, du Brésil et même d’Australie pour participer au Surf City Surf Dog, au profit d’organisations de protection des animaux. Des courses qui ont constitué le point d’orgue d’un évènement de trois jours. Concrètement, canins et humains disposaient de douze minutes pour surfer sur leurs cinq meilleures vagues. Des juges évaluaient leur assurance sur la planche, la durée de leur surf et leur aptitude générale à prendre la vague. Rusty, un pinscher nain, a remporté la catégorie des petits chiens, le golden retriever Kalani a gagné celle des grands chiens et Rico, un americain pit bull terrier, celle des très grands chiens.
    ■ Des chaises autonomes pour files d’attente
    Un restaurant, une longue file de clients qui patientent sagement devant… Une scène courante à Tokyo sauf que là, ils sont assis sur des chaises qui se déplacent toutes seules. Les chaises en question utilisent des caméras embarquées associées à un logiciel d’analyse pour détecter la présence du siège les précédant et lui emboîter le pas selon un tracé prédéfini. Une innovation étonnante qui pourra bientôt être testée (dès 2017) en grandeur nature dans des restaurants au Japon. Il faut dire que, malgré les quelque 160.000 établissements de la capitale, il n’est pas rare de devoir patienter de longues minutes, voire des heures, avant de pouvoir se sustenter. L’objectif de l’engin est avant tout d’éliminer l’ennui et la fatigue d’attendre debout.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc