×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Vigilant

Par L'Economiste| Edition N°:3372 Le 29/09/2010 | Partager

Les marchés sont de grands enfants. Ils ont toujours besoin d’être rassurés. Il faut dire qu’en 48 heures ils sont plutôt bien servis. D’abord, il y a eu les semestriels de certaines sociétés qui donnent habituellement le la, les banques en l’occurrence. AWB, BMCE et aujourd’hui la Banque Populaire qui ont réalisé d’excellents résultats. Performances qui ont été, à des degrés différents, saluées en Bourse. Les grandes banques marocaines s’en sortent plutôt bien. Voilà donc du grain à moudre supplémentaire pour ce secteur qui ne cesse de clamer des mesures, notamment pour relancer l’épargne et éviter que les activités de banques de détails ne se tassent. Ce qui semble être inscrit à l’agenda gouvernemental. Ensuite, les mêmes marchés, qui attendaient avec angoisse l’issue internationale du Trésor, peuvent exprimer leur soulagement à l’annonce des résultats. On le sait pour cette opération, il ne s’agissait plus, comme pour les années passées, de seulement «promener la vache», comme disent si bien les éleveurs dans un exercice exclusivement d’exhibition, pour jauger la qualité de la signature marocaine. Non, c’est plutôt un véritable appel à cash, pour prévenir un risque d’emballement de l’endettement interne, particulièrement sollicité ces dernières années. Risque qui laissait présager une dégradation de comptes malvenue au moment où plusieurs clignotants se sont allumés: compensation, baisse des recettes fiscales...Maintenant que cette manne supplémentaire pour le budget est dégagée, il ne s’agit pas de lancer un concours de la dépense (l’Etat y réussit fort bien sur ces années passées!). Le plus important est d’en faire bon usage. Du coup, la pression va être forte sur le gouvernement. A lui de se montrer vigilant.Mohamed Benabid

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc