×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Valeurs

Par Meriem OUDGHIRI| Edition N°:5419 Le 25/12/2018 | Partager
meriem_oudghiri.jpg

Cela ne marche pas et ne marchera pas comme ça! Le crime bestial et odieux des deux jeunes Scandinaves a terrassé le Maroc et le monde. Ceux qui ont commis cet acte ont-ils oublié comment lors des attentats de 2003 les Marocains se sont levés et ont marché, «comme un seul homme», pour condamner le terrorisme. Une tragédie qui a constitué un tournant décisif, poussant à réfléchir en commun sur les enjeux fondamentaux de notre société.

Aujourd’hui, les opérateurs du tourisme s’inquiètent des éventuelles conséquences avec un enchaînement d’annulations. Pour l’instant, il n’en est rien. Les messages de soutien continuent d’affluer, la mobilisation s’intensifie, les services de sécurité rassurent. Le drame d’Imlil rappelle encore une fois l’isolement du tourisme de montagne, parent pauvre de la stratégie globale du secteur. Il va falloir réinventer un modèle national dans une démarche plus inclusive.

Mais au-delà, cet atroce événement exige aujourd’hui une vigilance collective accrue et une immense énergie commune pour lutter au quotidien contre le terrorisme sous toutes ses formes mais aussi réparer la confiance en nous et celle des autres. Le Maroc a choisi l’ouverture et la démocratie. Il se trouvera forcément toujours la cible des terroristes qui cherchent à paralyser la société par l’horreur et la terreur.

Notre travail à tous, à l’école, dans la rue, à la télévision, à la radio, est justement d’y faire barrage et de les empêcher d’occuper notre espace, nos émotions et notre intelligence. Nous devons continuer à construire encore et encore ce qu’ils tentent de déconstruire.

Notre projet de société, miroir de nos choix de développement, et nos valeurs d’ouverture et de tolérance méritent que l’on se batte pour eux et pour les générations futures.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc