×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

USFP

Par L'Economiste| Edition N°:2047 Le 21/06/2005 | Partager

L’Union socialiste des forces populaires a tenu son congrès. En dépit des sobriquets dont certains militants nous ont abreuvés, nous devons souligner que, eu égard à la taille et à l’importance de ce parti dans l’échiquier politique, ce congrès fut un événement national à plus d’un titre.Quelles que soient les critiques qui peuvent être formulées, il est important de noter d’abord que ces critiques ont été portées, ouvertement et publiquement, contribuant ainsi au débat. Elles font partie du jeu normal de la démocratie.L’USFP demeure, y compris pour ceux qui n’en sont pas membres, l’allié objectif principal dès lors que l’on s’inscrit dans une logique de progrès et de modernité. C’est le principal parti susceptible et capable de faire face à la déferlante intégriste et obscurantiste.C’est pourquoi il est important de nuancer les critiques que l’on peut formuler à l’égard de ce parti. Il est un parti socialiste et à ce titre, il affiche même une volonté fédératrice à l’égard des autres mouvements de la gauche. Mais en plus de cela, il est actuellement l’allié principal de tous les libéraux de ce pays.Dans les quelques mois à venir, le Maroc doit affronter la montée des mouvements islamistes et leur volonté de conquérir le pouvoir en mettant au pas la société marocaine.Dans ce combat annoncé et programmé, il ne faut pas se faire d’illusion. Seuls les mouvements ayant eux-mêmes un projet de société constituent une véritable force de résistance. La bataille politique qui se prépare ne sera pas seulement électorale, elle sera d’abord sociétale. Sur ce plan, les partis politiques marocains sont faibles. L’USFP peut constituer un pôle central, autour duquel se regroupent les tendances et les courants de progrès.C’est une démarche souhaitable car elle est dans l’intérêt de la société marocaine tout entière.Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc