×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Tramway

Par L'Economiste| Edition N°:3133 Le 21/10/2009 | Partager

Avec retard, Casablanca se met enfin à l’heure du monde en matière de transport. A partir de la semaine prochaine, la vie urbaine connaîtra quelques soubresauts avec l’ouverture de pas moins de quatre fronts (Bd Abdelmoumen, Achouhada, Oudaya, Ba Hmad et Panoramique) pour le chantier très attendu du tramway. Les choses sérieuses vont donc commencer et la métropole va s’adapter à son époque. Le projet est largement justifié car, finalement, au nom de quelle bizarrerie va-t-on contraindre ses habitants à subir un insoutenable déficit qui mine ses gisements de développement? L’offre actuelle de transport urbain est une honte tant en quantité qu’en qualité. Elle traduit à elle seule une gestion cafouilleuse sur laquelle le ministère de l’Intérieur, première administration responsable sur ce dossier, aura lamentablement échoué. L’eau, l’électricité, l’assainissement, le ramassage des ordures, dans une moindre mesure… tous ces services ont entamé leur mue pour essayer de répondre aux attentes des usagers. Mais pas le transport. Avec le tramway, c’est donc une réforme de portée économique mais aussi un reflet de l’évolution d’une ville qui mérite mieux qui semble engagé. Bien entendu les automobilistes, les habitants tout court vont devoir subir à contre-coeur les désagréments d’une circulation déjà chaotique. C’est une contrainte supplémentaire, et c’est probablement l’une des zones d’ombre sur laquelle les autorités devraient être extrêmement vigilantes et imaginatives. Mais la ville ne peut pas par peur des conséquences laisser les circonstances décider à sa place. Ne l’oublions pas, ce chantier c’est aussi des contrats pour les entreprises et des milliers d’emplois qui vont en découler. Donc des larmes et du sang en perspective, mais pour une juste cause.Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc