×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    L'Edito

    Stratégique

    Par L'Economiste| Edition N°:1718 Le 04/03/2004 | Partager

    L'accord de libre-échange entre le Maroc et les Etats-Unis a été conclu tel que l'auront voulu les deux gouvernements. Si les tractations ont pris plus de temps que prévu, c'est pour ménager un traitement particulier à l'agriculture, activité vitale pour l'équilibre social. Sur le plan stratégique, le bénéfice politique de ce traité est évident car il s'agit d'un cadre qui lie le Royaume à la première puissance de la planète et qui lui permet d'éviter le face-à-face exclusif avec son partenaire historique, l'Europe. Tout le challenge consistera à trouver un équilibre entre les intérêts vis-à-vis de l'Europe et des Etats-Unis. La bagarre attendue dans quelques années sur le marché des céréales en sera une illustration.Sur le plan économique, la portée de cet accord de libre-échange est aussi indiscutable. Les engagements internationaux du pays représentent en général un puissant accélérateur des réformes structurelles dans certains secteurs. Ils offrent en tout cas une formidable opportunité de passage en force face aux obstructions de lobbies de tout bord. Pour ne citer que le cas de l'agriculture, il va sans dire que la réforme de la politique des subventions trouve en cet accord un soutien de premier plan. Sur ce sujet comme sur d'autres, il faut aller vite en mettant à profit la période de transition concédée à certains produits sensibles, notamment les céréales et les produits d'élevage. Le temps sera à la fois notre allié et notre ennemi. Plus tôt on s'y prendra, mieux seront portés les ajustements éventuels aux réformes. Les variables de l'équation sont connues. La seule inconnue reste le financement.Abashi SHAMAMBA

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc