×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Spoliation

Par Nadia SALAH| Edition N°:4974 Le 06/03/2017 | Partager
nadia_salah_s.jpg

C'est à peine croyable, et pourtant c’est vrai: il y a une loi au Maroc qui blanchit les receleurs et déboute les victimes. C’est la loi 39-08 qui, d’une part, protège la spoliation immobilière en la sécurisant (pour les voleurs)  et d’autre part, la rend d’autant plus rentable qu’elle est sécurisée. Pas étonnant  que les cas se multiplient!

Cette disposition a été pensée sous le mandat d’Abbas El Fassi, en 2008, avec Abdelouahed Radi comme ministre de la Justice, puis défendue par Mohamed Taïeb Naciri, pour être votée en 2011, juste avant qu’El Fassi cède sa place à Benkirane. Mais le gouvernement PJD était déjà impliqué, puisque  le président de la Commission qui s’est occupée de ce texte scandaleux n’était autre que Mustapha Ramid, l’actuel ministre de la Justice et des Libertés (lequel fait en ce moment un procès contre le groupeEco-Médias!).

Or, c’est Ramid en tant que ministre en charge qui doit mettre fin aux abus et spoliations qui détruisent la sécurité juridique du Maroc. La situation est si grave que le ministre lui-même avait lancé un appel public pour que tous les Marocains vérifient chaque quatre ans que personne n’est en train de leur voler leurs biens (sic!), omettant de préciser que ce risque a été introduit avec sa bénédiction.  En fait, il a en main toutes les cartes nécessaires pour amender l’article 2 protégeant les spoliateurs. Au lieu de cela, le dossier traîne. Le système spoliateur est si puissant qu’un militant anti-spoliation a été embastillé pour avoir  formulé des critiques.

Malgré la dernière Lettre  royale, le ministère tente encore de noyer le poisson en faisant mine de croire que les voleurs signent leur forfait devant les caméras. Pis encore, il essaie d’introduire dans le circuit de nouveaux intervenants ne présentant aucune garantie d’aucune sorte!

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc