×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Souk aéroportuaire

Par L'Economiste| Edition N°:2603 Le 05/09/2007 | Partager

Il serait plus que temps de remettre de l’ordre dans l’aéroport Mohammed V de Casablanca.Qu’on en juge un peu:Deux vols différents dans la même salle d’attente, donc des passagers mélangés, inquiets, et des avions en retard pour tout le monde; Des annonces faites avec des erreurs que les agents de police et les douaniers sont obligés de corriger autant qu’ils le peuvent;Des toilettes mal tenues et mal entretenues par un personnel revêche, malpoli et pas très propre;Partout la saleté qui s’accumule parce que personne à l’Office national des aéroports ne veut s’abaisser à faire le suivi sérieux du travail;Des services annexes de police et de douane mal assurés car nul à l’ONDA ne daigne informer les partenaires des affectations et changements de vols;Un personnel de guichet débordé et mal informé, qui traite de plus en plus mal ses clients car il est lui-même maltraité et méprisé;Le terminal n° 2 qui était promis pour le début de l’été n’est toujours pas correctement mis en service...On en passe et des meilleures dans ce souk qu’est en train de devenir l’aéroport Mohammed V de Casablanca, tandis que, comble de la mauvaise foi ou de l’aveuglement, son directeur général se répand dans les médias sur les bienfaits de sa… gestion!En fait, on le voit depuis toujours, l’ONDA n’a été que très épisodiquement bien traité en matière de choix de ses hauts responsables. On ne sait pas très bien pourquoi, mais ces postes de responsabilité ne font pas l’objet de l’attention qu’ils méritent dans cet aéroport, véritable «Porte du Maroc» pour tout le monde et donc premier et dernier contacts avec la civilisation marocaine pour les touristes et les hommes d’affaires.Le résultat en est la négligence généralisée, dans cet endroit indigne de Casablanca, qui n’est pourtant ni la plus belle ni la plus propre ville du pays.Il est plus qu’urgent de mettre fin à cette gabegie qui nuit gravement à notre image de marque et à la fluidité du trafic aérien.Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc