×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Shopping

Par Nadia SALAH| Edition N°:5064 Le 13/07/2017 | Partager
nadia_salah_s.jpg
 

Casa-shopping: ce n’est pas une mauvaise idée pour promouvoir une ville qui ne sait pas ce qu’elle a dans sa mémoire.  Il faut quand même espérer qu’aucune autre ville n’aura ce genre d’idée. En fait de shopping, c’est un entre-soi caché et captif, derrière des voilures blanches et roses que la poussière de juillet a vite fait de rendre sales.  En dehors de SDF camés la nuit et des fonctionnaires de la commune le jour, qui songe à contourner ces navrantes clôtures pour découvrir une entrée et rien à l’intérieur?  
Plus  affligeant: Casa-shopping, malgré les moyens investis,  n’est pas gâtée par la conjoncture. Mais elle n’a pas changé son fusil d’épaule pour autant.  
Elle multiplie les communications,  juste au moment où les commerçants, cabinets  et bureaux du centre-ville, eux, menacent de se mettre en grève.  Et ils ont de quoi être en colère: des travaux commencés et abandonnés depuis des mois, voire des années, la saleté et par-dessus tout l’obligation qui leur est faite de supporter des marchands ambulants. 
Pour ceux qui pensaient, comme Montesquieu et bien avant lui Ibn Khaldoun,  que le «doux commerce» est le début de la prospérité et la garantie de la paix, il faudra moduler le principe. Cela marche partout, sauf dans la capitale économique du Royaume. Personne n’est naïf et chacun a compris que les policiers étant occupés à Al Hoceïma, il ne faut plus espérer sortir en parfaite sécurité. Et en plus, dans la crainte d’un nouveau Fikri, plus exactement un nouveau 
Bouazizi, le cœur des villes est abandonné à une population sans feu ni lieu, que l’on dit aussi redoutable qu’inconnue. Qu’importe alors si les honnêtes gens sont ruinés, si leur épargne et leur fonds de commerce familial  ne vaut plus grand-chose.
En barricadant son projet-shopping entre des voiles sales, Casablanca dit exactement ce qu’elle est: sa puissance est faible et ses idées sont courtes. Malheureusement.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc